Article N° 6367

PARACETAMOL

Paracétamol : L’ajustement posologique n’est pas toujours au rendez-vous !

Abderrahim DERRAJI - 19 mai 2019 21:24

L’analyse de 1.800 prescriptions de paracétamol ayant cours au sein du CHU de Rennes sur une période de 7 jours a révélé une forte prévalence de prescriptions à forte dose de paracétamol sans ajustement de dose chez les patients souffrant d’une insuffisance hépatique ou d’alcoolisme chronique.

Les auteurs de cette étude rappellent que les RCP (résumé des caractéristiques du produit) présentent des posologies de mise en garde différentes selon les formulations commercialisées. L’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) se penche actuellement sur cette problématique et devrait statuer avant la fin de l’année.

Cette étude intéressante démontre tout l’intérêt que nous avons à continuer à sensibiliser les prescripteurs sur les facteurs de risque d’hépatotoxicité nécessitant une adaptation posologique du paracétamol, d’autant plus que le paracétamol reste le premier médicament impliqué dans les cas d’overdoses intentionnelles ou accidentelles.

Sept facteurs de risque exposent les patients à une plus grande vulnérabilité et toxicité hépatique en cas d’ingestion de fortes doses de paracétamol. Quand l’âge du patient dépasse 75 ans, l’alcoolisme chronique, un poids inférieur à 50 kg, la malnutrition, l’hépatite virale chronique, l’IRC sévère et l’insuffisance hépatocellulaire. D’autres études ont mis en évidence l’absence d’adaptation posologique systématique dans ces contextes cliniques.

Source : Univadis

Sondage

ÉLÉCTION OU REGIONALISATION

Pensez-vous qu'il faut organiser les élections ordinales sans tenir compte de l'avancement du projet de régionalisation ?
Pensez-vous qu'il faut attendre la mise en place de la régionalisation, ensuite organiser les élections ordinales?
Sans opinion

Sponsorisé par