Article N° 6365

MALADIE COELIAQUE

Journée mondiale de la maladie cœliaque : la priorité est au diagnostic

Dr Khadija Moussayer, présidente d'AMMAIS - 17 mai 2019 14:46

La Journée mondiale de la maladie cœliaque, le 15 mai, est l’occasion de faire le point sur une maladie qui demande à être mieux connue et surtout mieux diagnostiquée au Maroc, et c’est tout le combat que mènent ensemble depuis 7 ans l’Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS) et l’Association marocaine des intolérants et allergiques au gluten (AMIAG).

 

La maladie cœliaque (MC), mieux connue sous l’appellation d’intolérance au gluten est une maladie auto-immune, plutôt féminine, où le système immunitaire attaque la paroi de l’intestin grêle induisant des dommages et des troubles de  l’absorption du fer, du calcium, et des vitamines et d’autres complications.

 

Des manifestations peu claires et déroutantes

 

Cette affection est difficile à diagnostiquer à cause de ses multiples manifestations. D’une affection de nourrissons et d’enfants en bas âge et dont les signes typiques se limitent à l’appareil digestif (diarrhées, vomissements, état irritable, cassure de la croissance), la maladie cœliaque est devenue  ces dernières décennies une pathologie de l’adolescent et de l’adulte et dont les  manifestations sont très étendues. Des douleurs articulaires, une ostéoporose, des anémies, des fausses couches à répétition, des aphtes buccaux, une dermatite ou même encore des maux de tête, une fatigue chronique, une anxiété, une dépression …constituent le large spectre clinique de la maladie. Elle peut d’ailleurs rester plus ou moins « silencieuse » pendant des années tout en poursuivant un travail de destruction sur l’intestin et d’autres organes.

 

Une maladie trop peu diagnostiquée

 

De ce fait, la maladie cœliaque chez l’adulte est bien souvent découverte au stade de complications.  On estime d’ailleurs que le délai de sa mise en évidence est de 13 ans et que, pour chaque cas détecté, en particulier chez l’adulte, 8 resteraient ignorés.

 

Le diagnostic de la maladie cœliaque repose  sur la recherche de substances particulières, responsables d’attaques sur l’organisme et appelées auto-anticorps (les anti-transglutaminases) et sur la découverte d’une atrophie des replis de la paroi intestinale (les villosités) après la réalisation d’une biopsie duodénale.

 

Au Maroc, la maladie cœliaque reste encore peu connue malgré qu’elle atteigne environ 1% de la population. Il existe  une forte prédisposition génétique à la maladie  et  les membres de la même parenté sont touchés dans 10 % des cas.

 

Un régime strict et à vie

 

Le seul traitement repose sur un régime alimentaire sans gluten (RSG). Son application demeure néanmoins problématique du fait de l’absence d’un étiquetage obligatoire sur la présence du gluten. Ce dernier est en effet  présent dans des produits divers et souvent insoupçonnés (médicaments, rouge à lèvres, dentifrice, colle, bonbons, sauce à salade, plats

Source : PMA

Sondage

ÉLÉCTION OU REGIONALISATION

Pensez-vous qu'il faut organiser les élections ordinales sans tenir compte de l'avancement du projet de régionalisation ?
Pensez-vous qu'il faut attendre la mise en place de la régionalisation, ensuite organiser les élections ordinales?
Sans opinion

Sponsorisé par