Article N° 6260

GRIPPE

Grippe H1N1 : le ministère de la Santé informe !

Abderrahim DERRAJI - 04 février 2019 12:15

Dans un communiqué du 2 février 2019, le ministère de la Santé révèle que la situation épidémiologique actuelle demeure habituelle, en comparaison avec les saisons précédentes et avec la situation mondiale rapportée par l’Organisation mondiale de la santé.

Ce communiqué nous apprend que dans le cadre du suivi habituel de la grippe, 684 analyses ont été effectuées chez les patients présentant un syndrome grippal ou une Infection respiratoire aigüe sévère (IRAS). Soixante prélèvements, soit 23,3% se sont révélés positif. 97,3% des virus isolés sont de type A et 2,5% de type B. Et parmi les virus du groupe A, le virus A (H1N1) représente 78,8% tandis que le virus A (H3N2) ne représente que 21,2%.

Sur un total de 58 cas d’IRAS, pris en charge dans différents hôpitaux publics et cliniques privées et testés positifs A (H1N1), 15 patients se sont complètement rétablis et 32 d’entre eux sont toujours sous traitement.

Ce communiqué nous révèle également que 11 autres patients sont décédés, des suites de complications en relation avec, au moins, un facteur de vulnérabilité : grossesse, maladies chroniques, âge avancé et très jeune âge. Ces cas se répartissent comme suit :

Casablanca : 4 cas, Tanger : 3 cas et 1 cas à Rabat, Fès, Tan-Tan et Azilal.

Par ailleurs, les antiviraux nécessaires à la prise en charge des patients présentés dans un tableau d’IRAS sont disponibles au niveau des hôpitaux et des cliniques qui s’approvisionnent chez les grossistes.

Le ministère de la Santé insiste sur l’importance des mesures d’hygiène générale pour la prévention de la grippe saisonnière et de la vaccination. Cette dernière est particulièrement indiquée pour les sujets vulnérables et tant que la saison grippale n’est pas révolue.
Le ministère de la Santé met également à la disposition des citoyens le numéro économique suivant : 080 100 47 47

Source : PharmaNEWS 476

Sondage

ÉLÉCTION OU REGIONALISATION

Pensez-vous qu'il faut organiser les élections ordinales sans tenir compte de l'avancement du projet de régionalisation ?
Pensez-vous qu'il faut attendre la mise en place de la régionalisation, ensuite organiser les élections ordinales?
Sans opinion

Sponsorisé par