Article N° 5893

SIDA

Sida : le Maroc une exception dans la région MENA

Abderrahim Derraji - 29 novembre 2017 12:28

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, le ministère de la Santé a organisé le 28 novembre à Rabat, une rencontre en collaboration avec le Conseil national des droits de l’Homme.

Cette rencontre a permis au ministère de la Santé de présenter les indicateurs de cette maladie qui ont mis en évidence les efforts fournis par le Royaume pour réduire sa prévalence.

D’après les chiffres fournis par le ministère de la Santé, le nombre de malades vivants avec le VIH est estimé à 22000 avec 1000 nouvelles infections  (fin 2016). Ce dernier a baissé de 44% puisqu’il était de 1800 en 2004. Et même si le pourcentage des malades connaissant leur statut virologique est de 63%, la prévalence du Sida ne dépasse pas 0,1% au Maroc.

Cette prévalence est plus élevée chez certaines catégories. Elle est de 1,3 % chez les prostituées, 4,3% chez les homosexuels et 8% chez les utilisateurs de drogues par voie injectable.

Le nombre total cumulatif de séropositifs est estimé à 13332 (juin 2015) et 50% des déclarations proviennent de trois régions : Souss-Mass, Casablanca-Settat et Marrakech-Safi.

En matière de prévention, le Royaume a accompli beaucoup de progrès et il en est de même pour la prise en charge des cas diagnostiqués.
C’est ainsi que 160960 dépistages ont été effectués chez les populations exposées en 2016. Et rien qu’au premier semestre de 2017, le nombre de dépistages a atteint 123388. Les femmes enceintes et les tuberculeux sont particuliérement ciblés par ces campagnes de dépistage.
Le taux de couverture des femmes enceintes séropositives par un traitement préventif a atteint 62% (2016) alors qu’il ne dépassait pas les 33% en 2011.


Pour éduire le nombre de malades qui méconnaissent leur statut sérologique et réduire la prévalence du Sida, une campagne nationale de dépistage a démarré le 27 novembre et se s'achevera le 27 décembre. 

Source : PMA

Sondage

Droit de substitution avec compensation économique

Pour
Contre
sans opinion

Sponsorisé par