Article N° 5879

Diabète

Journée mondiale du diabète : « Les femmes et le diabète »

Abderrahim DERRAJI - 13 novembre 2017 22:39

Le Maroc célèbre, aujourd’hui, la Journée mondiale du diabète qui est placée cette année sous le thème «Les femmes et le diabète».
 

Le Royaume compte plus de 2 millions de diabétiques âgés de 25 ans et plus. Quelque 50% d’entre eux sont de sexe féminin et la moitié des femmes porteuses de cette pathologie ignore qu’elle en est atteinte. L’absence d’un suivi médical du diabète chez ces dernières, explique en partie les difficultés que ces femmes rencontrent pour concevoir des bébés. Ce manque de suivi médical est également à l’origine des complications qui peuvent survenir durant la grossesse aussi bien pour la maman que pour le fœtus ou le nouveau-né.
 

Conscient de l’importance de la prévention et le contrôle du diabète, le ministère de la Santé l’a inscrit comme une priorité dans sa stratégie sectorielle, en œuvrant pour l’amélioration de la prise en charge des personnes diabétiques, dont les femmes.
 

Le dépistage du diabète se pratique au niveau des établissements de soins de santé primaires, avec un intérêt particulier pour les femmes enceintes, les mères ayant accouché d’un enfant de plus de 4 kg ou ayant déjà eu un diabète gestationnel. Les femmes en surpoids, obèses ou ayant des antécédents familiaux font également l’objet d’un suivi approprié.
 

La stratégie du ministère de la Santé prévoit également la prise en charge des femmes diabétiques et en particulier celles enceintes. Ces femmes bénéficient d’un suivi médical et biologique gratuit.
 

Il est à noter que le ministère de la Santé assure les soins nécessaires et la disponibilité des médicaments gratuitement au niveau des établissements de soins de santé primaires à 748.000 diabétiques dont 64% sont des femmes, et plus de 325.000 sont traités par insuline. Ces chiffres vont augmenter puisque le budget alloué à l’achat des antidiabétiques oraux et de l’insuline sera revu à la hausse. 
Source : ministère de la Santé 

Source : Ministère de la Santé

Sondage

Droit de substitution avec compensation économique

Pour
Contre
sans opinion

Sponsorisé par