Article N° 5875

ÉTHIQUE

Un pharmacien adjoint risque d’écoper de 2 années de prison!

Abderrahim Derraji - 08 novembre 2017 18:37

Un pharmacien adjoint comparaissait, le 7 novembre 2017, devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier (Jura) pour avoir touché 30.000 € de « contreparties ». Cette somme lui a été versée par le laboratoire génériqueur  Zydus.

En touchant cette somme, le pharmacien transgresse la loi anti-cadeaux qui prévoit 2 années de prison et 75.000 € pour tout contrevenant.

Le laboratoire impliqué dans cette affaire risque une amende de 40 000 €. Quant au pharmacien, il risque une peine de deux années de prison.

Le jugement sera rendu le 28 novembre.  

Source : Le Quotidien du pharmacien

Sondage

Droit de substitution avec compensation économique

Pour
Contre
sans opinion

Sponsorisé par