Article N° 5820

PARACETAMOL

Exposition médicamenteuse et transplantation hépatique

Abderrahim Derraji - 12 septembre 2017 11:30

Des chercheurs de l’Université de Bordeaux ont mené une étude afin d’évaluer le risque d’insuffisance hépatique lié aux médicaments ayant conduit à l’inscription sur la liste de transplantation française. (IHAT).


Cette étude, conduite entre 2008 et 2013, a permis d’évaluer l’exposition médicamenteuse sur une fenêtre de 30 jours à partir de la date index qui correspondait à la date des premiers symptômes de la maladie hépatique aigüe.

Sur les 8.341 de sujets ayant été identifiés dans 22 centres participants, 313 avaient eu un surdosage médicamenteux aigu (SMA), 82 une exposition médicamenteuse (EM) et 32 cas n’avaient pas d’exposition médicamenteuse (SEM).

Parmi les 82 sujets ayant eu une EM, 42,7% avaient été exposés au paracétamol seul ou en combinaison (39% paracétamol seul).

Les cas de SMA étaient à 95,5% attribués au paracétamol (43,2%) non intentionnel, puis aux anxiolytiques (32,6%), les antidépresseurs (22,0%), les hypnotiques et les sédatifs (15,2%) ainsi que  les AINS (12,1%) et les antiépileptiques (10,6%).

Par cette étude, ces chercheurs ont démontré que les IHAT consécutives à une exposition médicamenteuse restent rares. Ils ont également révélé que l’exposition au paracétamol à dose thérapeutique ou en surdosage en est la cause principale.

 

Source : UNIVADIS

Sondage

Droit de substitution avec compensation économique

Pour
Contre
sans opinion

Sponsorisé par