Article N° 5779

TRAMADOL

La pharmacovigilance s’intéresse au tramadol

Abderrahim Derraji - 04 août 2017 18:42

Depuis le retrait du marché des médicaments à base de dextropropoxyphène en 2011, on a assisté à l’augmentation de la consommation du tramadol. Malheureusement, les événements indésirables imputés au tramadol sont nombreux. Ceci a poussé une équipe de pharmacologues du Centre hospitalier universitaire de Toulouse à mener une étude qui vient d’être publiée dans la revue Thérapie.

D’après les auteurs de cette étude, 1512 effets indésirables graves ont été signalés durant la période 2011- 2015. 29,4 % des effets sont d’ordre neurologiques, 22,8 %  psychiatriques  dont des altérations de la conscience (13,2 %), des convulsions (6,7 %), des confusions (14,6 %) et des hallucinations (7,3 %).


17% des troubles sont digestifs dont 9,6 % de nausées et vomissements. Des effets indésirables cutanés ont été également notifiés (13,4 %).

L’équipe de Toulouse a également révélé d’autres effets indésirables : 1,5 % d’hypoglycémie, 2,3% d’augmentations d’INR (2,3 %), des atteintes hépatobiliaires, en dehors de cas de surdosage, avec le tramadol utilisé seul, des cholestases avec le tramadol seul et des cytolyses en association avec le paracétamol ont également été notifiées. Et étant donné que le tramadol inhibe la recapture de sérotonine, des cas d’hyponatrémie et des syndromes sérotoninergiques ont également été déclarés.

Le nombre de décès comptabilisé est de 57 dont 16 par surdosage.

Source : Le Moniteur des Pharmacies

Sondage

Droit de substitution avec compensation économique

Pour
Contre
sans opinion

Sponsorisé par