Article N° 5699

GSK

BritCham Conference 2017 : L’innovation et la RD à l’honneur

Zitouni IMOUNACHEN - 17 mai 2017 22:09

Le mardi 16 mai 2017, la Chambre de Commerce Britannique au Maroc a organisé une nouvelle édition du cycle « BritCham Conference » sous le thème : « Le Maroc Hub de l’Innovation et de la R D* : Quelles perspectives et facteurs clés de succès ? Zoom sur le modèle britannique ». Lors de cette édition qui s'est déroulée à Casablanca régnait une ambiance très spéciale. La raison : la participation d’une personnalité mondialement reconnue. Classée parmi les 50 personnes qui changent le monde, par la revue américaine Fortune en 2016, cette personnalité n’est autre que le Dr Moncef Slaoui, Président de GSK Vaccins Monde, Membre de son bureau exécutif , et Président de Galvani Biolelectronics.

C’est donc dans une salle comble et devant une assistance captivée que les panelistes se sont relayés pour faire leurs présentations.

C’est le Dr Omar Bouazza, Directeur du Médicament et de la Pharmacie au Ministère de la Santé, qui a ouvert le bal pour rappeler les efforts du gouvernement marocain et ses réalisations dans le domaine de la santé. Dr Bouazza a insisté sur le fait que le Maroc est aujourd’hui prêt à devenir un hub de l’innovation et de la R D.  Le professeur Hicham Bellaoui, chargé de mission auprès de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, est allé dans le même sens en rappelant les progrès réalisés par le Royaume dans la promotion de la recherche, notamment par la création de pôles de compétence et des réseaux de diffusion de technologie.



Arrive ensuite le moment tant attendu par l’assistance, celui où le Dr Moncef Slaoui a pris la parole. Comme tout scientifique qui se respecte, Dr Slaoui s’est appuyé sur ses expériences professionnelles avant de donner sa vision de l’avenir de l’innovation et la RD au Maroc. Pour cela, il a pris deux exemples concrets. Le premier exemple est un petit laboratoire péruvien qui se trouve à Lima et qui a réussi à extraire une nouvelle saponine à partir d’une plante qui ne pousse qu’au Pérou.  Par cette saponine, le petit laboratoire péruvien détenait, sans le savoir, la solution au dernier maillon de la chaine qui allait aboutir à la fabrication du premier vaccin contre le paludisme. L’autre exemple exposé est celui d’un 2ème petit laboratoire chilien qui a permis par ses travaux une avancée importante dans l’un des domaines de prédilection de Dr Slaoui : la Bioélectronique.

À la fin de sa passionnante intervention, Dr Slaoui a souligné que le Maroc doit faire preuve de pragmatisme et de réalisme dans ses orientations en terme de RD. Selon lui, aujourd’hui, il ne peut pas concurrencer les grandes structures déjà en place en se lançant dans de grands projets. D’où la nécessité de faire de la RD en s’appuyant sur des questions spécifiques à notre pays, notamment nos plantes médicinales, notre médecine traditionnelle ou les maladies avec un phénotype particulier. Car en agissant de la sorte, le Maroc part avec un avantage sur les autres. Et les petites réussites en appelleraient des plus grandes, et peu à peu le Maroc pourra devenir un collaborateur privilégié des mastodontes de la RD, avant de pouvoir rivaliser un jour à plus grande échelle.

Après la brillantissime intervention de Dr Slaoui, le Pr Gabriel Malka, Directeur de l’Institut de Formation et de Recherche en Biotechnologieet Ingenierie Biomedicalede l’Université Mohammed VI Polytechnique, a fait part à l’assistance de la jeune expérience de l’Université Mohammed VI dans le domaine de la RD.

L’édition 2017 du cycle « BritCham Conference » avait quelque chose de magique pour l’assistance. En plus du grand respect empreint d’admiration envers le Dr Slaoui, il y avait aussi de la fierté dans l’air. Car, la sommité internationale en face était marocaine.

Dr Slaoui est la preuve vivante que le Maroc peut devenir un Hub d’innovation et de RD, à condition de créer l’environnement adéquat.

Enfin, en cette période où les stigmatisations sont légion, Dr Slaoui est la démonstration que quelque soient ses origines et ses croyances, un homme armé de savoir et disposant des outils adéquats, ne peut que contribuer à la prospérité et à l’évolution de la communauté, voire de l’humanité.
Hier, j’étais très heureux d’assister à la BritCham Conference, mais j’étais surtout fier d’être marocain !
* Recherche et Développement

Source : PMA

Sondage

Droit de substitution avec compensation économique

Pour
Contre
sans opinion

Sponsorisé par