PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°717 15 janvier 2024
31396 Destinataires
ESSENTIALE 10 OCTOBRE 2023
[ ÉDITORIAL ]
Rémunération du pharmacien : faut-il supprimer les marges ?

Par Abderrahim Derraji, Docteur en pharmacie

Le Syndicat des pharmaciens de Casablanca organise, samedi prochain, la 24e édition de sa Journée pharmaceutique internationale (JPIC). L’édition 2024 abordera le thème «Rémunération de l’acte pharmaceutique : vital pour la viabilité de l’officine».

Cette Journée vient nous rappeler, une fois de plus, l’immobilisme que connaît la pharmacie marocaine depuis au moins trois décennies. Pendant que leurs confrères de la rive nord de la Méditerranée s'adaptent pour répondre aux besoins des patients tout en préservant leurs revenus, au Maroc, les pharmaciens continuent à payer un lourd tribut à une politique pharmaceutique hasardeuse.
 

Un exemple frappant est l'inter-professionnalité, désormais une réalité déchargeant les médecins de certaines tâches confiées aux pharmaciens et aux autres professionnels de santé. Ces activités génèrent des revenus supplémentaires, s'ajoutant aux indemnités telles que les indemnités de garde, qui n'ont, malheureusement, jamais eu droit de cité au Maroc. De même, les honoraires perçus par les pharmaciens sur la dispensation des ordonnances remplacent progressivement les marges commerciales, rendant ces professionnels moins sensibles aux fluctuations des prix des médicaments.

Au Maroc, les baisses de prix consécutives à la mise en œuvre du Décret 2-13-852 relatif à la fixation des prix des médicaments ont exacerbé les difficultés économiques des pharmacies, conduisant à de nombreuses fermetures de pharmacies en raison d'insolvabilité.

Avec la généralisation de la couverture médicale au Maroc, une surveillance accrue des dépenses de santé est impérative. Cependant, les ajustements risquent de cibler, une fois de plus, les prix des médicaments, sans évaluer l'impact de ces baisses sur l'économie de la pharmacie et la disponibilité des médicaments.

Aussi, les pharmaciens dont les revenus ne cessent de décliner espèrent une «désensibilisation» de l'économie de leur officine vis-à-vis du chiffre d'affaires. Cependant, pour changer de paradigme, des études d'impact sérieuses et impartiales, un système d'information permettant de suivre les changements opérés et des instances crédibles et légitimes, sont nécessaires. Sans ces éléments et sans la volonté de la Tutelle, les «remèdes» préconisés risquent de ne pas donner l’effet escompté et pourraient même aggraver les difficultés économiques de la pharmacie !

Revue de presse
Canada : Les ruptures d'approvisionnement aggravées par les importations américaines Canada : Les ruptures d'approvisionnement aggravées par les importations américaines

Le Canada fait face à d'inquiétantes perturbations d'approvisionnement en médicaments, avec un taux alarmant de 20% des médicaments en rupture de stock chaque année. Cette problématique s'est intensifiée au fil du temps, passant d'occasionnelle à quotidienne pour les pharmaciens.

Ces pénuries s'expliquent en partie par une politique en Floride, soutenue par le Président Joe Biden. Désormais, cet État est autorisé à importer des médicaments du marché canadien pour bénéficier de prix plus avantageux. D'autres États américains, tels que le Colorado, le Maine, le Nouveau-Mexique et le Texas, pourraient suivre cet exemple.

Les autorités canadiennes et l'Association des pharmaciens du Canada craignent que cette ouverture aux importations américaines ne compromette les approvisionnements essentiels du pays.

Quant au président par intérim de Médicaments novateurs Canada, il souligne que cela pourrait nuire aux patients et perturber le système de santé canadien. En 2023, quelque 2.975 pénuries de médicaments ont été signalées au Canada. Ces pénuries touchent toutes sortes de médicaments, dont plusieurs de niveau 3 (le plus crucial), et ce pour une durée moyenne de 98 jours de rupture.

La délocalisation de la production de médicaments et la dépendance de la production locale des matières premières provenant majoritairement de la Chine et d'Inde, exacerbe cette crise.

Bien que des mesures existent pour gérer les pénuries, le système actuel est complexe et lourd. Les conséquences incluent des substitutions délicates pouvant entraîner des problèmes de santé, des coûts supplémentaires pour les patients et des défis insurmontables pour les pharmaciens.

Des voix se lèvent pour que le Canada revoie ses mécanismes de régulation, notamment en mettant en place des garde-fous pour protéger les approvisionnements essentiels. Une approche globale, similaire à celle de la France, pourrait permettre au Canada de mieux cerner le marché des médicaments et de garantir une indépendance sanitaire.
Source : ledevoir.com

Lire la suite
Grifols poursuit sa chute en Bourse Grifols poursuit sa chute en Bourse

Le géant pharmaceutique espagnol Grifols voit sa valeur en Bourse chuter à la suite d'accusations de manipulation comptable formulées par le fonds activiste Gotham City Research. Vendredi dernier, le cours de l'action a chuté de 13,3%, portant à près de 40% la perte depuis mardi.

Gotham City Research accuse Grifols d’avoir artificiellement réduit son ratio d'endettement ces dernières années via des pratiques trompeuses dans sa comptabilité, notamment en consolidant les résultats de deux sociétés, Haema et BPC Plasma, dans ses comptes alors qu'il n'a plus de participation directe depuis 2018.

Le groupe pharmaceutique réfute vigoureusement ces accusations, affirmant avoir toujours maintenu une transparence financière. Grifols a intenté une action judiciaire contre Gotham City Research pour les dommages causés à l'entreprise tant financièrement que sur le plan de la réputation.

Une conférence téléphonique avec des analystes financiers a été organisée pour défendre la gestion comptable de l'entreprise, mais les investisseurs restent préoccupés par le niveau élevé d'endettement.

Le ministre espagnol de l'Économie a appelé à la prudence, soulignant que le gendarme boursier espagnol (CNMV) mène actuellement une enquête sur les accusations de Gotham City Research.

Source : lefigaro.fr

Lire la suite
EchOpen lance sur le marché français une sonde d’échographie «ultra-portable» pour Smartphones EchOpen lance sur le marché français une sonde d’échographie «ultra-portable» pour Smartphones

En France, l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et la startup echOpen annoncent la commercialisation au printemps prochain d'une sonde d'échographie «ultra-portable» destinée aux médecins généralistes et aux urgentistes pour faciliter le diagnostic de certaines pathologies.

Cette sonde, une première en France, se connecte sans fil via une application dédiée compatible avec les smartphones Android et iOS. Cette application permet d'afficher, de stocker temporairement et de partager les images de manière sécurisée.

L’objectif de cette sonde n'est pas de remplacer l'échographie fine réalisée par l'échographe du radiologue, mais d’offrir aux soignants de premier recours un nouvel outil d'examen clinique. Son utilisation est prévue pour l'orientation des patients aux urgences, les soins pratiqués par des paramédicaux et la télé-expertise, dans le but d'accélérer les prises en charge et d'éviter des errances médicales.

Développée en collaboration avec des soignants, cette sonde sera proposée à un prix inférieur à 1.000 euros, ce qui représente une première en France et en Europe. La diffusion est prévue dès le premier trimestre dans des services pilotes, avec une production en série espérée d'ici avril, visant une large diffusion en France et à l'étranger, notamment en Afrique.

Source : lesoir.be

Lire la suite
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
L’ANSM procède à des suspensions d'AMM de certains médicaments dont les études de bioéquivalence ont été réalisées par la société indienne Synapse Labs. L’ANSM procède à des suspensions d'AMM de certains médicaments dont les études de bioéquivalence ont été réalisées par la société indienne Synapse Labs.
Approbation d'un projet de décret portant création de l'Agence marocaine du médicament et des produits de santé Approbation d'un projet de décret portant création de l'Agence marocaine du médicament et des produits de santé
Les niveaux de vaccination infantile dans le monde deviennent inquiétants Les niveaux de vaccination infantile dans le monde deviennent inquiétants
Sanaa Sayaghe élue présidente du LEMM Sanaa Sayaghe élue présidente du LEMM
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire