PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°710 27 novembre 2023
26194 Destinataires
ESSENTIALE 10 OCTOBRE 2023
[ ÉDITORIAL ]
Peut-on sauver la pharmacie d'officine ?

Par Abderrahim Derraji, docteur en pharmacie

La 6e édition du Congrès PharmaDay s'est tenue le samedi 25 novembre à Rabat, autour du thème «Pharmacie d’officine marocaine en quête d’un nouveau modèle économique».

Lors de la séance inaugurale de cette rencontre, le Dr Mohamed Salami, président de Mpharma, a prononcé un discours qui a esquissé la situation actuelle de la pharmacie au Maroc, une profession qui se trouve à la croisée des chemins.

Selon cet ancien membre du Conseil de l’Ordre, la profession ne peut se soustraire à la nécessité de concevoir un projet visant à transformer le modèle économique de la pharmacie d'officine. Le nouveau modèle intègre de nouvelles missions pour les pharmaciens d’officine et une rémunération innovante visant à rendre l'économie de l'officine moins vulnérable aux fluctuations des prix des médicaments.

Plus le temps avance, plus les pharmaciens s'inquiètent du maintien du modèle économique actuel, principalement basé sur la marge commerciale des ventes de médicaments.

Conscientes de la valeur ajoutée que peut apporter le pharmacien dans les systèmes de santé, de nombreuses nations ont adopté des stratégies pour l'impliquer davantage dans la prise en charge des patients. Parallèlement, les marges traditionnelles ont cédé partiellement ou totalement la place à des honoraires, préservant ainsi la rentabilité des pharmacies sans compromettre la pérennité des caisses d'assurances maladie.

La complexité de la situation de la pharmacie au Maroc, caractérisée par un Conseil de l’Ordre à l’agonie et des divisions internes, fait craindre le déclin de la profession si la politique pharmaceutique sous-estime l'impact de ses mesures sur l'économie de l’officine.

Cela dit, la profession ne peut plus reporter indéfiniment la responsabilité sur les autres. Tant que les pharmaciens ne reconnaîtront pas l'urgence de prendre en main leur destinée, les perspectives d'évolution de la profession se réduiront de manière préoccupante. L'adoption d'un nouveau modèle économique est impérative, mais sans régulation professionnelle, la minorité échappant à tout contrôle risque de précipiter le déclin de la profession avant l'instauration d'un nouveau modèle économique.

En conclusion, et en empruntant le langage propre aux pharmaciens, si les «maux» de la profession et les «thérapies» sont identifiés, le changement ne surviendra que lorsque des personnes crédibles, responsables, et compétentes prendront en main les affaires de la profession en évitant au passage certaines «interactions» nuisibles à toute synergie.

Revue de presse
Tuberculose résistante : la lévofloxacine suscite de l'espoir ! Tuberculose résistante : la lévofloxacine suscite de l'espoir !

Le Congrès international de pneumologie tenu à Paris ce mois de novembre a apporté des nouvelles prometteuses dans la lutte contre la tuberculose résistante. Les résultats d'une étude portant sur des enfants sud-africains et une autre menée chez des adultes au Vietnam suggèrent que la lévofloxacine pourrait réduire de manière significative, soit de 60%, le risque de développer une forme multirésistante de la tuberculose. Le Dr Philippe Duneton, directeur exécutif de l'ONG Unitaid, qui a cofinancé cette recherche, qualifie ces résultats d'«avancée majeure» avec le potentiel de protéger des millions d'enfants contre cette maladie dévastatrice. La tuberculose multirésistante représente une forme particulièrement redoutable de la maladie, étant résistante à la fois à l'isoniazide et à la rifampicine.

Cette fluoroquinolone offre une lueur d'espoir accessible même pour les pays en développement, où la tuberculose est particulièrement répandue. Les traitements actuels, souvent coûteux et susceptibles de provoquer des effets secondaires importants, compromettent l'adhésion au traitement, augmentant ainsi le risque de développement de résistances.

Source : liberation.fr

Lire la suite
La délivrance d'antibiotiques sans ordonnance pour traiter les cystites et les angines approuvée par le Sénat français La délivrance d'antibiotiques sans ordonnance pour traiter les cystites et les angines approuvée par le Sénat français

Le 16 novembre, les sénateurs ont approuvé une mesure ayant pour objectif d'élargir les compétences des pharmaciens en leur permettant de prescrire des antibiotiques en cas de cystite aiguë simple ou d'angine bactérienne après un test de dépistage positif.

D'après l'assurance maladie, les angines et les cystites sont à l'origine respectivement de 6 millions et de 3 millions de consultations qui pourront être évitées si la mesure adoptée par le Sénat entre en vigueur.

Source : publicsenat.fr

Lire la suite
Une hausse des maladies respiratoires en Chine inquiète l'OMS Une hausse des maladies respiratoires en Chine inquiète l'OMS

Par une déclaration du 22 novembre 2023, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué qu'elle a officiellement demandé à la Chine des informations détaillées sur une augmentation des maladies respiratoires et des groupes de cas pédiatriques de pneumonie signalés.

Les autorités chinoises ont attribué cette augmentation à la levée des restrictions liées à la Covid-19 et à la circulation d'agents pathogènes connus tels que la grippe, Mycoplasma pneumoniae, le virus respiratoire syncytial (VRS) et le Sars-CoV-2. Le 21 novembre, les médias et le Programme de surveillance des maladies émergentes (ProMED) ont signalé des groupes de cas de pneumonie non diagnostiqués chez des enfants dans le nord de la Chine. Il est difficile de déterminer si ces cas ont un lien avec l'augmentation globale des infections respiratoires précédemment signalée par les autorités chinoises, ou s'il s'agit d'événements distincts. Le 22 novembre, l'Organisation mondiale a demandé des informations épidémiologiques et cliniques supplémentaires ainsi que les résultats de laboratoire concernant ces foyers épidémiques signalés chez des enfants, dans le cadre du mécanisme du Règlement sanitaire international. Elle a aussi demandé davantage de renseignements concernant les tendances récentes dans la circulation d'agents pathogènes connus, notamment la grippe, le Sars-CoV-2, le VRS et Mycoplasma pneumoniae.

L'OMS a également demandé des informations sur les répercussions de la situation actuelle sur les systèmes de soins de santé, tout en restant en contact avec des cliniciens et des scientifiques dans le cadre de ses partenariats techniques et de ses réseaux en Chine.

Pendant que l'OMS cherche à réunir des informations supplémentaires, les autorités recommandent à la population chinoise de suivre les mesures visant à réduire le risque de contracter des maladies respiratoires, c'est-à-dire de recevoir les vaccins recommandés, de rester à distance des personnes malades, de rester à la maison en cas de symptômes, de se faire dépister et de consulter un médecin au besoin, de porter un masque si nécessaire, de veiller à assurer une bonne ventilation, et de se laver régulièrement les mains.
Source : OMS

Lire la suite
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
France : Des médicaments à base de cannabis médical pourraient être disponibles en 2025. France : Des médicaments à base de cannabis médical pourraient être disponibles en 2025.
Ruptures de stock de médicaments : le revers de la mondialisation Ruptures de stock de médicaments : le revers de la mondialisation
France : rappel de lot d’Euphytose France : rappel de lot d’Euphytose
La recrudescence de la rougeole inquiète l’OMS La recrudescence de la rougeole inquiète l’OMS
Prochains événements
OFFICINEXPO 2024 Le 01.03.2024 - Marrakech Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire