PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°687 15 mai 2023
22697 Destinataires
Hirassa - newsletter
[ ÉDITORIAL ]
Pénurie de médicaments en Europe : Les pédiatres tirent la sonnette d’alarme

Par Abderrahim Derraji, Docteur en pharmacie

Des médecins autrichiens, italiens, français et suisses ont adressé une lettre ouverte à leurs ministres de la Santé respectifs leur demandant de trouver des solutions à la pénurie qui touche actuellement les médicaments et particulièrement les spécialités pédiatriques.

«La santé de nos enfants et de nos jeunes est en danger en raison du manque de médicaments dans toute l’Europe», indique la lettre ouverte cosignée, entre autres, par Andréas Werner, président de l’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA), et Thomas Fischbach (BVKJ, son homologue allemand).

Les signataires de la lettre indiquent que ces ruptures, qui durent depuis novembre 2022, constituent un grave risque pour la santé des enfants et des adolescents.

Plusieurs classes thérapeutiques connaissent des pénuries : les antibiotiques, les analgésiques, les antipyrétiques et les traitements de l’asthme et certains vaccins pédiatriques.

De plus en plus de voix s’élèvent pour demander la relocalisation de la production des médicaments en Europe, à l’image de Jérôme Martin, co-fondateur de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament. Ce dernier estime que la France et l’Europe devraient pouvoir produire eux-mêmes leurs médicaments et «en dehors des lois du marché et des logiques des industriels».

En France, le ministre de la Santé a révélé un plan «visant à prévenir toute future crise». L’Hexagone est sur le point d’autoriser une hausse des prix pour certains médicaments dans le but d’inciter les industriels à revoir leur production à la hausse.

Quant à la Commission européenne, elle a annoncé qu’elle s’apprête à imposer aux firmes pharmaceutiques d’établir un «Plan de prévention des pénuries» et une liste de médicaments pouvant servir de base avant une éventuelle obligation de constituer des stocks.

De leur côté, les industriels ont réagi à travers le LEEM (Les Entreprises du Médicament). Cet organisme a présenté, le 11 mai 2023, un plan d’action comportant une vingtaine de mesures pour faire face aux pénuries. Ces propositions s’articulent autour de l’identification des médicaments essentiels, de la mise en place d’un système de suivi et d’information beaucoup plus efficace, et de la revue de certaines dispositions économiques et réglementaires. Une déclinaison à l’échelle européenne est primordiale.

Le LEEM explique les perturbations d’approvisionnement par la vulnérabilité de la chaîne de production des médicaments qui n’a pas pu faire face à des épidémies ou à des situations exceptionnelles, d’autant plus que la production de principes actifs des produits matures a été délocalisée en Chine et en Inde pour des raisons essentiellement économiques.

La croissance de la consommation mondiale de médicaments, le problème des prix parfois trop bas des anciennes spécialités pharmaceutiques et l’augmentation des coûts de production sont également des facteurs qui ont impacté l’approvisionnement. Selon le LEEM, les délais d’approvisionnement ont doublé pour les matières premières des médicaments matures.

Ces graves pénuries, qui menacent de nombreux pays, devraient inciter les autorités sanitaires à mettre en place des politiques pharmaceutiques qui font de l’accessibilité aux médicaments une priorité. À quoi bon avoir un médicament avec un prix très bas s’il est constamment en rupture ?
Source :
https://www.jim.fr
https://www.usinenouvelle.com

Revue de presse
Réunion syndicats des pharmaciens-ministère de la Santé : une dizaine de revendications à l’étude Réunion syndicats des pharmaciens-ministère de la Santé : une dizaine de revendications à l’étude

Les pharmaciens se sont réunis, mercredi dernier, avec des représentants de leur tutelle afin d’étudier le dossier revendicatif des pharmaciens. Cette rencontre a également permis de préparer un plan de travail et un échéancier.

D’après des représentants des pharmaciens qui ont pris part à la réunion qui s’est tenue la semaine dernière, l’administration a prévu deux autres rencontres qui seront suivies d’une réunion en présence du ministre de la Santé.

Lors de précédente réunion, les représentants de l’administration ont fait part aux représentants des pharmaciens d’un projet de circulaire en cours de finalisation. Ce projet a comme finalité de faire respecter le circuit légal du médicament.

En pratique, une dizaine de points seront à l’étude lors des prochaines réunions : circuit légal du médicament, Loi 98-18 et régionalisation des conseils, dispositifs médicaux, compléments alimentaires, produits vétérinaires, modèle économique de l’officine et rémunération du pharmacien, contribution du pharmacien à la CMU, etc. 

Par ailleurs, les représentants de l’administration se sont engagés à veiller à ce que les représentants des pharmaciens soient impliqués dans tous les projets qui concernent les pharmaciens ce qui, en principe, aurait dû être la règle. 

Les représentants des pharmaciens donnent l’impression d’apprécier les conditions dans lesquelles se déroulent les réunions avec l’administration qui va, espérons-le, mettre fin à une période de non-dialogue qui n’a que trop duré. 

Lire la suite
France : une proposition de loi pour améliorer l’accès aux soins France : une proposition de loi pour améliorer l’accès aux soins

Pour améliorer l’accès aux soins et lutter contre les déserts médicaux en France, une proposition de loi a été amendée par les parlementaires et le gouvernement.

Cette proposition de loi prévoit, entre autres, un accès direct aux infirmiers en pratique avancée (IPA), aux kinésithérapeutes et aux orthophonistes. 

Certaines dispositions intéressent aussi les pharmaciens, qui pourront renouveler trois fois, par délivrance d’un mois, une ordonnance expirée pour le traitement d’une pathologie chronique. À titre expérimental, les pharmaciens-biologistes seront autorisés à pratiquer des prélèvements dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus. Les conditions de qualification pour l’exercice de la profession de préparateur en pharmacie sont réformées. Ces derniers pourront administrer des vaccins dont la liste sera fixée par un arrêté.

La liste des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) innovants qui peuvent être utilisés par les professionnels de santé sera publiée annuellement.

Lire la suite
L’AFMPS met en garde contre les sites illégaux de vente de médicaments en ligne L’AFMPS met en garde contre les sites illégaux de vente de médicaments en ligne

Par des rapports récemment mis en ligne sur son site Internet, l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) indique que 50 à 60% des médicaments achetés en ligne via des sites illégaux sont contrefaits ou falsifiés. L’Agence rappelle qu’un médicament contrefait ou falsifié est difficilement identifiable. Son emballage, à première vue, est identique à celui du médicament autorisé, et peut donc créer la confusion. 
Un médicament contrefait ou falsifié peut avoir une composition différente des produits non contrefaits. Plusieurs cas se présentent : absence totale de principe actif, sous-dosage ou surdosage du principe actif. Les médicaments contrefaits peuvent contenir des substances toxiques pouvant présenter un danger pour les usagers de ces médicaments.

Pourtant, la vente en ligne est réglementée en Belgique. 

La vente de médicaments doit se faire obligatoirement en pharmacie. 
La vente en ligne reste une exception. Le webshop est une extension virtuelle de la «vraie» pharmacie. Pour pratiquer la vente en ligne, la pharmacie doit être enregistrée officiellement auprès de l’AFMPS et de l’Ordre des pharmaciens. 
Sur le site Internet, il doit par ailleurs y avoir le logo européen avec la mention «Cliquez pour vérifier la légalité de ce site».
Seuls les compléments alimentaires, les médicaments antitussifs et certains médicaments à prescription facultative peuvent être achetés en ligne. Par contre, pour acheter les médicaments à prescription obligatoire, le passage par la pharmacie est inévitable. 

Lire la suite
VENOREINE
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
Le Caire abrite la première édition du North African Rare Disease Summit Le Caire abrite la première édition du North African Rare Disease Summit
Prochains événements
2ème CONGRESS INTERNATIONAL OF NOVATION & INNOVATION Le 09.06.2023 - Tanger Lire la suite
11ème Journée Nationale Pharmaceutiques des Doukkala - El Jadida Le 10.06.2023 - Jdida Lire la suite
PARAEXPO 2023 Le 17.06.2023 - Casablanca Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire