PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°576 29 mars 2021
13213 Destinataires
iberma-pharmanews-sept-2019
[ ÉDITORIAL ]
Covid-19 : la vigilance doit rester de mise !

Par Abderrahim DERRAJI, Docteur en pharmacie

Depuis un peu plus d’une année, tous les pays sont à pied d’œuvre pour faire face à la pandémie actuelle. La prise en charge des patients, la mise en place de mesures sanitaires pour limiter la propagation du  Sars-Cov-2 et la vaccination des populations cibles ont constitué, et constituent toujours, un vrai challenge pour toutes les nations. La pandémie actuelle a également eu un impact socio-économique sans précédent. Plusieurs secteurs d’activité sont quasiment à l’agonie et ne doivent leur salut qu’aux mesures d’accompagnement adoptées par les États pour leur venir en aide.

Le Maroc ne semblait pas initialement enclin à gérer, comme il se doit, cette pandémie qui a pris de court tous les pays. Certaines vulnérabilités que connaît notre système de santé nous faisaient craindre le pire. Mais c’était sans compter avec la mobilisation générale qu’a connue le pays. Cette mobilisation et la prise de décisions clairvoyantes ont permis, à chaque fois, d’apporter les solutions les plus adéquates aux problématiques compliquées et imprévisibles qui ont surgi depuis le 2 mars 2020, date à laquelle a été enregistré le premier cas de Sars-Cov-2 au Maroc.

En ce qui concerne le secteur de la santé, la prise en charge des patients n’a pas été de tout repos et on peut dire que le Maroc a globalement maîtrisé la situation. On peut en dire autant de l’approvisionnement en produits de santé. La tension d’approvisionnement, qui a pesé sur les préparations alcooliques, les masques et les spécialités pharmaceutiques faisant partie des protocoles officiels de prise en charge des cas de Covid-19, a engendré un certain flottement au début de la crise sanitaire.

Les autorités du pays ont réagi avec la célérité qui s’impose. La production locale des masques et des préparations alcooliques a permis de juguler en quelques semaines la pénurie. Le recours au circuit pharmaceutique pour garantir la disponibilité des solutions décontaminantes et les masques a permis de couvrir les besoins de toutes les régions du Maroc en un temps record et de maintenir des prix particulièrement bas.

Il est à noter que la mobilisation de l’industrie pharmaceutique a permis de répondre aux besoins d’un marché qui a été particulièrement perturbé par la surconsommation de certaines molécules et par des achats paniques non justifiés.

L’approvisionnement en vaccin anti-Covid-19 n’a pas été non plus chose aisée pour la plupart des pays dont certains n’ont toujours pas pu commencer leurs programmes de vaccination. Mais là aussi, le Maroc s’est montré proactif et le multisourcing lui a permis de démarrer rapidement son programme de vaccination. Au 27 mars 2021, quelque 7.525.286 doses ont déjà été administrées depuis le début de la campagne. Les personnes vaccinées ont unanimement loué la qualité de l’organisation et les outils mis en ligne pour leur permettre de connaître en quelques secondes la date et le lieu de leur vaccination, pour télécharger leurs certificats de vaccination et pour notifier les éventuels événements indésirables. Le programme de vaccination continue avec une bonne cadence, même s’il reste étroitement lié à l’approvisionnement en vaccins qui se semble se compliquer de plus en plus.

In fine, nous ne pouvons que nous réjouir de cette mobilisation historique et de toutes ces réalisations. Mais nos satisfecit ne devraient en aucun cas nous faire oublier que l’épidémie est toujours là et le Sars-Cov-2 et ses variants nous attendent au tournant. Le moindre relâchement ou faux pas risque de nous coûter très cher !

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
Québec : Les variants seront dominants dès le début du mois d’avril Québec : Les variants seront dominants dès le début du mois d’avril

D’après une modélisation réalisée par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), plus de 50% des cas de Covid-19 qui seront enregistrés au Québec seront liés à un variant à partir du début d’avril.

Selon le Dr Gaston De Serres, médecin épidémiologiste à l'INSPQ, l'augmentation des cas de variants signifie que le niveau actuel d'application des mesures de prévention est insuffisant pour contenir leur transmission et maîtriser l'épidémie, du moins jusqu'à ce qu'une très grande proportion de la population québécoise soit vaccinée.

D’après ce médecin épidémiologiste, l’adhésion de la population aux mesures de prévention imposées par la santé publique diminue à un moment où il est plus que jamais important de les appliquer de façon rigoureuse pour réduire l'impact des variants.

Selon la modélisation de l’INSPQ, les variants se transmettent environ 40% plus facilement au Québec. Ça correspond au taux constaté dans les autres pays sachant que 4.682 cas cumulatifs de variants ont été enregistrés dans toutes régions de la province. Il s’agit pour le moment du variant britannique.

La modélisation a également révélé un taux de reproduction (Rt) des variants du Sars-Cov-2 d’environ 1,31, alors que celui des autres souches du virus n’est que de 0,92.
Source : https://ici.radio-canada.ca

Lire la suite
Mulhouse : il n’y a pas que de la caféine dans le café Mulhouse : il n’y a pas que de la caféine dans le café

D’après «Les Dernières Nouvelles d’Alsace», un homme a été jugé jeudi dernier au tribunal de Mulhouse (Alsace) pour avoir importé 27 kg de café dans lequel les douaniers ont découvert du tadalafil, principe actif du Cialis® et ses génériques, indiqué dans la prise en charge des dysfonctionnements érectiles.

D’après la représentante des Douanes, la commande qui provient de Malaisie aurait été passée par le neveu du prévenu qui réside en Angleterre et qui lui aurait dit d’expédier une partie des boîtes à une amie à Zurich.

Le service des Douane et le ministère Public ont estimé que le prévenu ne pouvait ignorer ce que contenaient les colis. Une peine de 3 mois de prison avec sursis a été requise. Le parquet et les Douanes ont fini par condamner le prévenu à 3 mois de prison avec sursis et à une amende de 1.495 euros.

Source : Le Quotidien du Pharmacien  

Lire la suite
Sanofi cède sept anti-inflammatoires à Fidia Farmaceutici Sanofi cède sept anti-inflammatoires à Fidia Farmaceutici

Dans un communiqué du 23 mars 2021, Fidia, une société pharmaceutique spécialisée dans la production et la commercialisation de produits principalement à base d'acide hyaluronique et ses dérivés, a annoncé qu’elle a conclu un accord avec Sanofi qui prévoit l'acquisition d'un portefeuille comportant plusieurs anti-inflammatoires.

Par cette acquisition qui est conditionnée par l’autorisation des autorités Antitrust et gouvernementales, le groupe tricolore cédera à Fidia les enregistrements, les marques et les droits commerciaux connexes de sept produits : Urbason® (oral et injectable), Esperson®, Topicorte®, Flubason® et Dermatop® : topique ; Surgam® : oral et suppositoires ; Flebocortid® : injectable. Ces différentes marques ont réalisé un chiffre d’affaires de plus de 40 millions d'euros en 2019.

«Cette acquisition confirme notre volonté, malgré le défi difficile créé par la Covid-19, de continuer à investir dans les activités pharmaceutiques de base dans le cadre de notre croissance internationale, non seulement grâce à la consolidation dans les domaines où nous sommes leaders, mais aussi grâce à un positionnement plus solide résultant de l'entrée dans différents domaines thérapeutiques. Ils seront également commercialisés au Brésil, au Maroc, en Tunisie, en Turquie, au Liban, en Thaïlande et dans les pays d'Afrique subsaharienne. Une fois de plus, un modèle de développement qui se caractérise par la capacité à faire face aux défis et à saisir les opportunités de demain, sur le long terme, bien que les économies mondiales aient été particulièrement malmenées», a indiqué Carlo Pizzocaro, président et CEO de Fidia Farmaceutici.

Quant à Olivier Charmeil, vice-président exécutif – Médicaments généraux de Sanofi, il a déclaré que «Les produits établis constituent un important moteur de croissance pour Sanofi, mais nous recentrons nos efforts dans le cadre de la transformation stratégique globale de l'entreprise afin d'ouvrir la voie à de nouvelles opportunités qui permettront d'obtenir de bons résultats en matière de santé pour les millions de vies que nous touchons».
Source : https://www.prnewswire.com

Lire la suite
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
Élections ordinales : une humiliation de plus ! Élections ordinales : une humiliation de plus !
Covid-19 : Pourquoi l'ivermectine est-il mal aimé par l’ANSM et l’OMS ? Covid-19 : Pourquoi l'ivermectine est-il mal aimé par l’ANSM et l’OMS ?
L'ANSM confirme un risque de thrombose lié à l’administration du vaccin d’AstraZenca L'ANSM confirme un risque de thrombose lié à l’administration du vaccin d’AstraZenca
COVID-19 : l’immunité naturelle procurée serait d’environ 80% COVID-19 : l’immunité naturelle procurée serait d’environ 80%
Prochains événements
CONFERENCE DIGITALE - LES ENTRETIENS ALZHEIMER #CASABLANCA Le 15.04.2021 - Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire