PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°503 02 septembre 2019
12186 Destinataires
iberma-pharmanews-sept-2019
[ ÉDITORIAL ]
Faut-il avoir peur de la cigarette électronique ?

Cigarette électronique, e-cigarette ou vapoteuse sont des termes désignant un dispositif électronique générant un aérosol destiné à être inhalé. La vapeur générée peut être aromatisée et contenir ou non de la nicotine.

Souvent, la cigarette électronique est présentée comme une alternative moins nocive que le tabac ou comme un substitut pour le sevrage tabagique. Mais, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités sanitaires comme l’Agence nationale de santé publique (France) doutent de plus en plus du bienfondé du recours à ces cigarettes dans le sevrage tabagique.

De nombreuses publications remettent en question l’intérêt du vapotage dans le sevrage tabagique, tandis que d’autres laissent craindre un risque élevé des AVC. Une cytotoxicité dose dépendante est également évoquée ainsi qu’une association entre l’utilisation de la cigarette électronique et le tabagisme des jeunes.

Les choses semblent prendre une nouvelle tournure depuis que les autorités des États-Unis enquêtent sur 150 cas de maladie pulmonaire sévère. Ces cas pourraient être liés à l’utilisation de cigarettes électroniques ou au vapotage. Entre le 28 juin et le 20 août, au moins 149 cas potentiels de maladies pulmonaires sévères ont été déclarés à travers 15 États. Il s’agit essentiellement d’adolescents et de jeunes individus.

D’après les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis (CDC), le début des symptômes est progressif, notamment des difficultés respiratoires, un essoufflement et/ou une douleur thoracique avant l’hospitalisation. Certains vapoteurs ont rapporté une fatigue ou une maladie gastro-intestinale d’intensité légère à modérée.

Les CDC signalent que dans de nombreux cas, les patients ont reconnu avoir récemment utilisé des produits contenant du tétrahydrocannabinol. Cependant, ils ont précisé qu’aucun produit spécifique n’a été identifié pour l’ensemble des cas déclarés et qu’aucun produit n’a non plus été associé de façon concluante aux maladies.

Les cigarettes électroniques sont également dans le viseur de l’OMS qui les qualifie «d’incontestablement nocives». Dans un rapport présenté au mois de juillet dernier à Rio de Janeiro, l’OMS déconseille ces dispositifs dans le sevrage tabagique. Les autorités sanitaires de nombreux pays redoutent même que la cigarette électronique contribue à l’augmentation des fumeurs parmi les jeunes. C’est sans doute ce qui a conduit la ville de San Francisco, au mois de juin dernier, à interdire la vente des cigarettes électroniques sur son territoire.

Au Maroc, le nombre de vapoteurs ne cesse d’augmenter ce qui devrait nous pousser à évaluer l’impact de l’utilisation de ces dispositifs et envisager des mesures ou des recommandations pour protéger nos concitoyens qui s’adonnent au vapotage ou qui seraient tentés de le faire.

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
Antiviraux d’action directe contre l’hépatite C : attention aux lésions hépatiques?! Antiviraux d’action directe contre l’hépatite C : attention aux lésions hépatiques?!

L’Agence américaine du médicament (FDA) met en garde contre l’apparition de lésions hépatiques rares, mais graves chez les patients traités par les antiviraux d’action directe Maviret, Zepatier et Vosevi.

Sur les 72.000 patients traités par ces trois médicaments dans le cadre de la prise en charge de l’hépatite C, 63 cas ont eu des lésions hépatiques. La FDA estime que ces patients n’auraient pas dû être traités avec ces médicaments qui sont normalement contre-indiqués en cas d’insuffisance hépatique modérée à sévère.

Chez la plupart de ces malades, les troubles sont apparus lors du premier mois de traitement et ont disparu après l'arrêt de ces trois antiviraux d’action directe.

L’Agence américaine indique que ces troubles ne doivent pas empêcher la prescription de ces traitements qui sont «sûrs et efficaces chez les patients ne présentant aucune ou une insuffisance hépatique légère».
Source : lequotidiendupharmacien.fr

Lire la suite
Sanofi et Regeneron obtiennent l’invalidation de 5 brevets d’Amgen Sanofi et Regeneron obtiennent l’invalidation de 5 brevets d’Amgen

Sanofi et Regeneron ont annoncé, le 29 août, que le Tribunal de district du Delaware, aux États-Unis, a statué en leur faveur dans le procès qui les oppose à Amgen. Toutes les revendications de brevet d’Amgen relatives aux anticorps ciblant PCSK9 (proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 9) ont été jugées comme étant formulées de manière trop large. En d’autres termes, Sanofi et Regeneron ont obtenu l’invalidation des cinq revendications brevetaires d’Amgen.

«Nous avons toujours considéré que les revendications avancées par Amgen au sujet de ses brevets américains PCSK9 n’étaient pas valides et sommes satisfaits de voir que la décision d’aujourd’hui nous donne raison», a déclaré Karen Linehan, vice-président exécutif et General Counsel de Sanofi.

Lire la suite
L’américain Elanco débourse 7 milliards de dollars pour acquérir la division de santé animale de Bayer L’américain Elanco débourse 7 milliards de dollars pour acquérir la division de santé animale de Bayer

Le groupe allemand Bayer vient de céder ses activités vétérinaires à la société américaine Elanco. Le montant de la transaction s’élève à 7,6 milliards de dollars. Elanco  versera 5,3 milliards en numéraire à Bayer, ainsi que 2,3 milliards de dollars en actions Elanco que Bayer compte céder progressivement.

Cette opération entre dans le cadre de la restructuration que Bayer a entamée en 2018 avec comme objectif de «renforcer sa position de leader mondial des sciences de la vie», comme l’a indiqué Werner Baumann, président du conseil d'administration de Bayer AG.
Source : https://www.industriepharma

Lire la suite
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
Dispositifs médicaux stériles : Le monopole pharmaceutique n’est pas un privilège ! Dispositifs médicaux stériles : Le monopole pharmaceutique n’est pas un privilège !
Prégabaline : de plus en plus de mesusage en Ile-de-France ! Prégabaline : de plus en plus de mesusage en Ile-de-France !
La disparition de la mention "non substituable" inquiète les pharmaciens français La disparition de la mention "non substituable" inquiète les pharmaciens français
La NDMA détectée à faible dose dans des spécialités à base de Ranitidine ! La NDMA détectée à faible dose dans des spécialités à base de Ranitidine !
SOBRUS - bannière4
Prochains événements
Journée pharmaceutique internationale de Casablanca (JPIC 2019 ) Le 05.10.2019 - Casablanca Lire la suite
3ème Forum de l'Officine SPOT Tunisie 2019 Le 18.10.2019 - Tunisia Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire