PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°456 17 septembre 2018
12030 Destinataires
IBERMA-bannière1 iberma-pharmanews587X137.gif
[ ÉDITORIAL ]
La bourse ou la vie ?

Par Abderrahim DERRAJI

Le brevet protégeant la prodrogue du sofosbuvir (1), médicament de Gilead qui a révolutionné la prise en charge de l'hépatite C, vient d’être jugé comme non contestable par l'Office européen des brevets (OEB).


Pour Olivier Maguet, cette décision de l’OEB démontre que «le système des brevets en Europe est défaillant». Ce responsable de la campagne de Médecins du monde sur le prix des médicaments appréhende également l’arrivée sur les marchés de nouvelles molécules dont les prix seront 10 fois plus élevés que celui du sofosbuvir. 

Pour les ONG (Médecin du monde, Médecins sans frontières, AIDES et l’Alliance européenne) contestant le brevet protégeant la prodrogue du sofosbuvir, il y a une «description insuffisante des stéréo-isomères du sofosbuvir et un critère d'inventivité non rempli». Médecin du monde évoque des «brevets abusifs». 

Ce bras de fer entre les associations civiles et Gilead traduit un malaise qui va s’accentuer, de plus en plus, avec l’arrivée de nouvelles spécialités pharmaceutiques très efficaces, mais économiquement inaccessibles.

Bien que l’approche adoptée par certains laboratoires soit susceptible d'être défendue juridiquement, il n’en reste pas moins qu’elle reste difficilement acceptable pour les malades. En effet, comment expliquer à un patient, entre la vie et la mort, a qui le médecin vient d’annoncer qu’un médicament miracle existe pour le sauver, et en même temps lui annoncer qu’il ne peut pas y accéder, faute de moyens, ou parce qu’il n’est pas pris en charge par sa caisse d’assurances maladie ? 

Certains industriels, même s’ils restent «marginaux», ont poussé le bouchon trop loin, à l’image de Martin Shkreli et Nirmal Mulye (2), qui contribuent à envenimer cette situation. En effet, le premier a été qualifié de «l'homme le plus détesté d'Amérique» pour avoir multiplié par 55 le prix du Daraprim. Quant au second, il vient de multiplier par cinq le prix de la nitrofurantoïne aux États-Unis.

Les ONG vont certainement continuer à entreprendre des actions pour que les nouvelles thérapies soient plus accessibles. En attendant, les malades font ce qu’ils peuvent pour attirer l’attention sur leur cas, à l’image de Luis Walker, un enfant britannique de 8 ans qui vient d’écrire à un laboratoire dans l'espoir d'accéder à Orkambi®, un nouveau traitement innovant efficace contre la mucoviscidose et il n’est pas le seul. Fibrose kystique Canada (3) exhorte également le gouvernement du Québec à agir pour protéger la santé des Québécois qui sont atteints de fibrose kystique, en leur donnant accès à ce nouveau médicament qui améliore considérablement leur qualité de vie.

En conclusion, la société ne peut aujourd’hui faire l’économie d’une vraie réflexion dont la finalité est de trouver des solutions permettant de ne pas entraver l’innovation et la recherche tout en garantissant la pérennité des caisses d’assurances maladie. Mais le plus important n’est-il pas de faire en sorte que les patients ne subissent pas une double injustice : la maladie et l’inaccessibilité aux soins ! 

1. Lien 2. Lien 3. Lien

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
Un quart des décès par méningites pourraient être évités grâce à la vaccination Un quart des décès par méningites pourraient être évités grâce à la vaccination

Un groupe de chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) vient de publier dans la revue «Paediatric and Perinatal Epidemiology» les résultats de travaux qui ont révélé une fréquence élevée des séquelles graves chez les enfants ayant souffert d’infections bactériennes sévères, notamment la méningite, le purpura fulminans et le choc septique.

Ces affections peuvent être à l’origine paralysie, perte auditive, épilepsie, amputation. Elles peuvent dans certains cas hypothéquer le pronostic vital de l’enfant.

Les auteurs ont suivi, entre 2009 et 2014, une cohorte d’enfants de la région du Grand Ouest âgés de 1 mois à 16 ans.

En menant ces travaux, l’équipe de chercheurs a voulu mettre en évidence l’apport du vaccin anti-pneumocoque et anti-méningocoque C dans la protection contre les infections bactériennes sévères chez l’enfant.

Les conclusions de ces travaux sont sans équivoque : sur une période de 5 ans, 25% des décès et 25% des cas avec séquelles graves auraient pu être évités, soit cinq morts et un peu plus de trois enfants subissant des séquelles sur les 124 cas étudiés.

D’après le docteur Élise Launay, pédiatre au CHU de Nantes : «Il y a eu sur cette période, 263 enfants admis en réanimation dans les CHU du Grand Ouest». Et d’ajouter que «Parmi eux 124 ont été hospitalisés à la suite d'une infection liée à un méningocoque ou un pneumocoque dont une grande majorité n’était pas à jour dans leurs vaccins (61%)». Ces infections ont provoqué le décès de 20 enfants et entraîné des séquelles graves chez douze autres.

Les deux vaccins sont devenus obligatoires depuis le 1er janvier 2018. Pour les enfants nés avant cette date, l’Inserm préconise d’appliquer les recommandations actuelles de rattrapage.
Source : lefigaro.fr

Lire la suite
Chaque pharmacien québécois permet au système de santé de réaliser une économie de 707 dollars par jour Chaque pharmacien québécois permet au système de santé de réaliser une économie de 707 dollars par jour

D’après une étude commandée par l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) qui a été à l’origine du rapport «Fréquence, nature et effets des conseils prodigués par les pharmaciens communautaires au Québec» (1), le pharmacien d’officine permet une économie de 500 millions de dollars au système de santé au Québec.

En effet, dans 77% des cas, la consultation du pharmacien au comptoir évite au patient de recourir à un autre professionnel de santé, à raison de treize consultations par jour en moyenne, il permet donc une économie de 500 millions de dollars (428 millions d'euros) au système de santé.

Les auteurs de ce rapport ont étudié environ 8.000 consultations effectuées par 95 pharmaciens. Ces prestations assurées par les pharmaciens ont été rendues possibles depuis l’entrée en vigueur de la Loi 41. Celle-ci permet aux officinaux d’effectuer certains actes qui ne pouvaient être assurés auparavant que par les médecins.

D’après ce rapport, le conseil officinal a reçu un très bon accueil de la part de la quasi-totalité des patients québécois. Quelque 89% des patients estiment que le recours au pharmacien a permis de réduire leur anxiété et leurs problèmes de santé ont été rapidement résolus et 26% des patients ont même déclaré que l’intervention du pharmacien leur a permis d’éviter un arrêt de travail.
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
(1) Lien 

Lire la suite
Le trioxyde d’arsenic obtient le statut de médicament orphelin aux États-Unis Le trioxyde d’arsenic obtient le statut de médicament orphelin aux États-Unis

Après l’EMA (Agence européenne des médicaments), la FDA (Administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments) vient à son tour d’accorder le statut de médicament orphelin (ODD) au trioxyde d’arsenic, médicament de la jeune biopharma française Medsenic, qui est indiqué dans la prise en charge de la Maladie du greffon contre l’hôte (GvHD).

Ce statut de médicament orphelin va permettre à Medsenic de bénéficier d’une protection industrielle et commerciale prolongée de 10 ans en Europe, et de 7 ans aux les États-Unis.

Le recours à ce produit a permis d’obtenir de premiers résultats cliniques encourageants chez les patients soufrant de Lupus érythémateux systémique. Une étude de phase II a également été lancée fin 2016 en France dans différents centres. L’objectif de cette étude est d’améliorer le taux de réponse à 6 mois après le diagnostic de la GvHD et son traitement par les corticostéroïdes.

Le trioxyde d’arsenic est le précurseur d’une nouvelle classe thérapeutique. Il est capable de ne pas engendrer une immunosuppression non spécifique et dangereuse. Mais plutôt de modifier radicalement l’enchaînement auto-immun. Il module le fonctionnement du système immunitaire, en le ramenant vers la normale.

La première étude a révélé qu’il peut éliminer certains sous-types de cellules pathogènes du système immunitaire. Il corrige aussi les anomalies de certains des paramètres biologiques testés, en particulier certains niveaux anormaux de cytokines pro-inflammatoires.

«Avec cette désignation aux États-Unis, nous pouvons à présent voir plus loin dans la mise au point d’un traitement de la GvHD chronique. La protection et le statut spécifique qu’offre l’ODD nous permettent désormais de lancer des études à un niveau international, et d’offrir à plus de patients le traitement dont ils ont besoin», a déclaré le Pr François Rieger, président de Medsenic.
Source : Medsenic

Lire la suite
Novartis cède ses actifs de Sandoz US Novartis cède ses actifs de Sandoz US

Les mauvaises performances de la filiale Sandoz US ont poussé Novartis à céder les actifs de cette filiale à l'indien Aurobindo.

Dans les faits, Novartis cédera environ 300 produits et un chiffre d'affaires de 600 millions de dollars au premier semestre 2018, à la société indienne Aurobindo Pharma. Cette transaction va lui rapporter entre 900 millions et 1 milliard de dollars.

Novartis cédera toute l'activité Dermatologie de Sandoz aux États-Unis avec son centre de développement et les génériques destinés à la voie orale et sous forme solide. Aurobindo va acquérir les sites de productions de Wilson, en Caroline du Nord, et les sites de Hicksville et de Melville, dans l'État de New York. Ces trois usines comptent environ 750 employés.

Après cette transaction, Sandoz US gardera, tout de même, un portefeuille produits conséquent comprenant des biosimilaires, des médicaments à valeur ajoutée et des génériques complexes.

Contrairement à l'activité Biopharmacie, qui englobe les biosimilaires qui ont connu une forte progression (+12% à 1 135 millions de dollars), l’activité générique est en baisse et c’est ce qui explique cette restructuration.

La transaction devrait être conclue dans le courant de 2019 sous réserve de l'approbation habituelle.

Aurobindo n’est pas à sa première acquisition. Il a pu acheter le portugais Generis Farmaceutica, le laboratoire Arrow qui possède la filiale française Arrow Génériques et il s’est offert des actifs de Teva sur le marché français.
Source : lien 

Lire la suite
Aflorex
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
Cipla investit 60 millions de dirhams dans une unité de production d'inhalateurs doseurs au Maroc Cipla investit 60 millions de dirhams dans une unité de production d'inhalateurs doseurs au Maroc
Tunisie : le torchon brule entre les pharmaciens et la CNAM Tunisie : le torchon brule entre les pharmaciens et la CNAM
Le « made in Europe » privilégié par les pharmaciens allemands Le « made in Europe » privilégié par les pharmaciens allemands
Faut-il se préoccuper de sa e-réputation ? Faut-il se préoccuper de sa e-réputation ?
Nouveaux sur medicament.ma
ANDOL 3%, Solution buvable
LABORATOIRE : COOPER PHARMA
COMPOSITION : Paracetamol
INDICATION (S) : Analgésique - Antipyrétique
PRESENTATION : Flacon de 90 ML
PPV : 17.5DHS
AQUINEX 400 MG, Comprimé pelliculé
LABORATOIRE : SOTHEMA
COMPOSITION : Moxifloxacine
INDICATION (S) : Antibiotique, quinolone (inhibiteur de l'ADN-gyrase)
PRESENTATION : Boite de 10
PPV : 326DHS
AQUINEX 400 MG, Comprimé pelliculé
LABORATOIRE : SOTHEMA
COMPOSITION : Moxifloxacine
INDICATION (S) : Antibiotique, quinolone (inhibiteur de l'ADN-gyrase)
PRESENTATION : Boite de 7
PPV : 266DHS
AQUINEX 400 MG, Comprimé pelliculé
LABORATOIRE : SOTHEMA
COMPOSITION : Moxifloxacine
INDICATION (S) : Antibiotique, quinolone (inhibiteur de l'ADN-gyrase)
PRESENTATION : Boite de 5
Propriété : 197DHS
OXYFLOW 250 µg / 25 µg / dose, Suspension pour inhalation
LABORATOIRE : SOTHEMA
COMPOSITION : Salmétérol xinafoate | fluticasone propionate.
INDICATION (S) : Association d'un corticoïde et d'un brochodilatateur bêta-2 agoniste de longue durée d'action
PRESENTATION : Flacon pressurisé de 120 doses avec embout buccal
PPV : 185DHS
OXYFLOW 125 µg / 25 µg / dose, Suspension pour inhalation
LABORATOIRE : SOTHEMA
COMPOSITION : Salmétérol xinafoate | fluticasone propionate.
INDICATION (S) : Association d'un corticoïde et d'un brochodilatateur bêta-2 agoniste de longue durée d'action
PRESENTATION : Flacon pressurisé de 120 doses avec embout buccal
PPV : 142DHS
SOBRUS - bannière4
Prochains événements
15ème Journées Pharmaceutiques et 9ème Prix du SRPO Le 26.10.2018 - Lire la suite
VIème Congrès National de Pharmacoépidémiologie et Pharmacoéconomie Le 29.11.2018 - Rabat Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire