PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°442 22 mai 2018
12031 Destinataires
IBERMA-bannière1 iberma-pharmanews587X137.gif
[ ÉDITORIAL ]
Compléments alimentaires : une bombe à retardement!

Par Abderrahim DERRAJI

Dans les pharmacies, on retrouve de plus en plus de compléments alimentaires et de produits de santé comme certains dispositifs médicaux qui peuvent être assimilés à des médicaments alors qu’ils n’en sont pas. Le statut de ces produits est beaucoup moins contraignant pour les fabricants et les importateurs que celui du médicament. Seulement, les usagers de ces produits pensent qu’ils sont aussi efficaces et aussi sûrs que les médicaments, ce qui n’est pas toujours le cas.


Pour que le pharmacien d’officine puisse répondre aux attentes de ses patients et détenir tous ces produits en stock, il doit disposer d’un stock disproportionné par rapport à son chiffre d’affaires. Ceci pèse lourdement sur la rentabilité de sa pharmacie et complique la gestion des périmés.

À titre d’exemple, le nombre de références de compléments alimentaires à base de magnésium avoisine aujourd’hui la centaine, ce qui veut dire qu’aucun pharmacien ne peut les proposer tous à sa patientèle. On pourrait imaginer qu’en cas de besoin, un complément alimentaire est facilement remplaçable par un de ses équivalents. Malheureusement, certains médecins, qui ne doivent pas être au fait de ce qu’endurent les pharmaciens, refusent de remplacer un complément alimentaire par un autre. Cela impacte directement le chiffre d’affaires journalier du pharmacien.

La situation devient économiquement intenable, d’autant plus que le pharmacien ne peut même pas substituer un médicament par  un de ses génériques, et ce, malgré les ruptures à répétitions dont souffre le marché marocain.

Ce qui met également en rogne les pharmaciens, c’est le double jeu de certains fabricants et importateurs de compléments alimentaires et de produits de dermo-cosmétologie qui commencent par utiliser l’espace pharmacie pour faire connaître et "crédibiliser" leurs produits avant de passer à d’autres circuits de distribution ne remplissant pas forcément les conditions de sécurité que nécessite la distribution de tels produits.

On espère que nos instances professionnelles prennent à bras le corps ce dossier épineux en travaillant en étroite collaboration avec les représentants de nos confrères médecins. Cette condition est essentielle pour trouver des solutions pour que ni le pharmacien, ni le patient ne soient pénalisés par la profusion de produits de santé qui, dans bien des cas, n’apportent aucun service supplémentaire par rapport à leurs copies existantes sur le marché.

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
Trois fois plus de cancer anal en moins de 30 ans Trois fois plus de cancer anal en moins de 30 ans

Alors qu’il était exceptionnel et ne concernait que les femmes âgées, le cancer anal connaît une forte progression particulièrement chez les hommes jeunes.

Le tabagisme et l’immunodépression constituent des facteurs de risque de ce cancer et l’infection par le papillomavirus est une cause directe avérée dans neuf fois sur dix.

Le pronostic de ce cancer est bon. Quant à son traitement, il associe chimiothérapie et radiothérapie. Cette dernière provoque des effets locaux irréversibles et 70 à 80% guérissent de ce cancer.

Pour les 20 à 30% de patients qui ne répondent pas favorablement au traitement, la seule alternative reste l’amputation abdomino-périnéale. Cette opération chirurgicale est suivie d’une stomie, soit un abouchement du côlon à la peau de l’abdomen, improprement appelé «anus artificiel».

Des proctologues soulignent, dans une tribune au «Monde», l’impact de cette maladie considérée à tort comme honteuse et plaident pour la vaccination des jeunes garçons contre le papillomavirus.
Source : http://www.lemonde.fr

Lire la suite
Les carnets de santé en ligne au Québec Les carnets de santé en ligne au Québec

D’après une déclaration de Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux, les Québécois pourront accéder dès mardi prochain à leur dossier de santé en ligne.

Une fois inscrit au site web «carnetsante.gouv.qc.ca», chaque Québécois aura la possibilité de consulter la liste des médicaments qui lui ont été délivrés en pharmacie, les comptes rendus de ses analyses et ses rapports d’imagerie médicale. Il pourra aussi prendre un rendez-vous en ligne auprès d’un médecin de famille.

Ce dossier virtuel permettra aux malades d’accéder à d’autres informations dès septembre prochain notamment les montants des honoraires versés à leurs médecins.

"Le déploiement du Carnet santé Québec est un pas majeur dans la modernisation de notre réseau de la santé", a affirmé le ministre de la Santé. "La période de rodage des derniers mois s'est déroulée avec succès et je suis fier que la population de toutes les régions puisse maintenant avoir accès à cet outil facile d'utilisation et, surtout, sécuritaire", a-t-il ajouté.

Lire la suite
Le transfert de mémoire est possible! Le transfert de mémoire est possible!

Les auteurs d’une étude, publiée le 14 mai dans la revue scientifique «eNeuro», ont annoncé avoir réussi à transférer les souvenirs d’un escargot de mer à un autre.

Pour ce faire, ces chercheurs californiens ont stimulé la mémoire des escargots grâce à une sensibilisation par un faible choc électrique sur la queue ce qui entraîne un réflexe défensif avec la contraction de la queue.

Après 24 h, les escargots qui ont subi les chocs électriques contractent leur queue durant cinquante secondes, versus une seconde pour les escargots qui n’en ont pas subi.

L’équipe de scientifiques a ensuite procédé à l’extraction de l’acide ribonucléique (ARN) du système nerveux des escargots ayant subi les chocs électriques et l’a injecté aux escargots du 2e groupe.

"24 heures plus tard, nous avons testé les réflexes de ces escargots : ils avaient le même réflexe de défense que ceux à qui nous avions administré des chocs électriques", souligne David L. Glanzman, co-auteur de l’étude et membre du département de biologie intégrative et physiologie à l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA – Etats-Unis).

Le transfert de mémoire du cerveau humain qui est beaucoup plus complexe que celui de l’escargot de mer, risque de demander des décennies de recherche. Mais cette expérience pourrait, d’après ses auteurs de cette étude, être mise à contribution pour faire avancer la recherche sur les maladies dégénératives.

"Si nous arrivons à identifier la partie de l'ARN qui permet la formation des souvenirs, nous pourrions trouver des traitements plus efficaces contre la démence, le syndrome de stress post-traumatique et Alzheimer", explique David L. Glanzman.
Source : http://www.slate.fr/

Lire la suite
Vicks VapoRub : Attention aux mésusages Vicks VapoRub : Attention aux mésusages

On assiste de plus en plus à des effets indésirables liés à un usage inapproprié de Vicks Vaporub.

Ce décongestionnant indiqué uniquement pour déboucher les voies respiratoires en cas de rhume, de toux ou de bronchite non compliquée. Or certains sites web le conseillent pour traiter l’acné et les points noirs, pour atténuer la sécheresse vaginale, apaiser toutes sortes de douleurs, perdre du poids et même pour se protéger contre les moustiques.

De nombreux internautes en quête de ces vertus insoupçonnées ont été victimes d’effets indésirables dont certaines très graves.

Comme l’a indiqué le Centre régional de pharmacovigilance Nord-Pas-de-Calais (France) dans son dernier bulletin, 21 cas d’effets indésirables dus à un mésusage lié à l’utilisation de cette pommade, dont 12 graves, ont été signalés à la Base nationale de pharmacovigilance.

Vicks Vaporub, qui est en vente libre dans les pharmacies, renferme des huiles essentielles d’eucalyptus, du camphre, du lévomenthol et du thymol qui sont des dérivés terpéniques connus pour leur toxicité neurologique. Des cas d’intoxications mortelles au camphre ont même été observés chez des nourrissons. C’est pour cette raison que ce produit, qui ne peut être utilisé que pour ses indications, doit être réservé à l’adulte et à l’enfant de plus de 6 ans en application cutanée, ou à l’enfant de plus de 12 ans s’il est inhalé.
Source : http://sante.lefigaro.fr

Lire la suite
Aflorex
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
Cipla investit 60 millions de dirhams dans une unité de production d'inhalateurs doseurs au Maroc Cipla investit 60 millions de dirhams dans une unité de production d'inhalateurs doseurs au Maroc
Tunisie : le torchon brule entre les pharmaciens et la CNAM Tunisie : le torchon brule entre les pharmaciens et la CNAM
Le « made in Europe » privilégié par les pharmaciens allemands Le « made in Europe » privilégié par les pharmaciens allemands
Faut-il se préoccuper de sa e-réputation ? Faut-il se préoccuper de sa e-réputation ?
SOBRUS - bannière4
Prochains événements
15ème Journées Pharmaceutiques et 9ème Prix du SRPO Le 26.10.2018 - Lire la suite
VIème Congrès National de Pharmacoépidémiologie et Pharmacoéconomie Le 29.11.2018 - Rabat Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire