PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°417 28 novembre 2017
11835 Destinataires
IBERMA-bannière1
[ ÉDITORIAL ]
Élections ordinales : chacun voit midi à sa porte !

Par Abderrahim DERRAJI

Le Conseil de l’Ordre des pharmaciens fabricants et répartiteurs (COPFR) a organisé le samedi 25 novembre ses élections. Celles-ci se sont tenues, une fois de plus, dans une ambiance confraternelle et les résultats traduisent une certaine continuité de cette instance qui a un rôle capital dans la régulation du secteur et l’accompagnement de ses ressortissants.

Les quatre membres titulaires qui viennent d’être élus prendront part, en début de semaine prochaine, à une réunion dont l’objectif est de former un nouveau bureau du COPFR, dont le président, le vice-président et le secrétaire général (SG) devront siéger au Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP). Ces trois représentants du COPFR intègreront le CNOP au même titre que le président, vice-président et SG du Conseil de l’Ordre des pharmaciens-biologistes et les présidents, vices-présidents et SG des deux Conseils régionaux des pharmaciens d’officine.

Un problème se pose cependant. Car, si les biologistes ont reconduit le même bureau ce qui n’a pas d’incidence sur la composition du CNOP, ce n’est pas le cas des industriels et répartiteurs qui ont élu de nouveaux membres qui devront siéger au CNOP pour se conformer au Dahir de 1976.

La formation du Conseil national devient, de ce fait, tributaire de la tenue des élections des deux conseils régionaux des pharmaciens d’officine. Or, les deux instances n’ont toujours pas adressé aux pharmaciens d’officine un courrier leur annonçant la tenue ou le report des élections. 

Ce défaut d’information est à l’origine d’une profusion d'interprétations et de «posts» publiés sur les réseaux sociaux maintenant un climat malsain qui divise la profession et l’empêche de s’atteler aux vrais problèmes.

Enfin, nul ne peut ignorer que la profession a, plus que jamais, besoin d’instances fortes dont la légitimité ne peut faire l’objet d’aucune contestation. Les présidents des instances ordinales devraient informer «officiellement» et avec la célérité qui s’impose leurs confrères au sujet du retard pris pour l’organisation des élections. Faute de quoi, ils contribueront à entretenir un climat de suspicion incompatible avec un fonctionnement optimal du Conseil, et qui plus est le fragilise vis-à-vis de ses interlocuteurs.


 

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
Sothéma lance deux nouveaux biosimilaires Sothéma lance deux nouveaux biosimilaires

Les laboratoires Sothéma ont organisé en marge de la Journée nationale de lutte contre le cancer, qui s’est tenue le 21 novembre à Marrakech, une rencontre au sujet des biosimilaires en présence d’experts marocains, français et russes.

Cette rencontre a mis en avant l’apport des médicaments issus de la biotechnologie dans l’amélioration de la prise en charge de certains cancers.

Comme son nom l’indique, le médicament biosimilaire est un similaire au médicament biologique de référence dont le brevet est tombé dans le domaine public.

Pour pouvoir produire ses biosimilaires, les laboratoires Sothéma ont fait appel à un partenaire russe. Il s’agit de Biocad. Le transfert de technologie qui découlera de ce rapprochement va permettre à Sothema de mettre à la disposition des malades marocains des médicaments anti-*cancéreux biologiques efficaces et accessibles.

Lire la suite
Teva : rien ne va plus ! Teva : rien ne va plus !

D’après le quotidien économique «Calcalist», le laboratoire pharmaceutique israélien Teva, leader du médicament générique, s’apprête à licencier 25% de ses 6.860 salariés en Israël et 10% de ses 10.000 employés aux États-Unis. Des suppressions de postes sont également à prévoir en Europe puisque ce groupe y emploie plus de 24.000 personnes.

La décente aux enfers a démarré par l’annonce au mois d’aout dernier de la fermeture ou la cession de six unités de production et neuf en 2018, et la réduction d’ici la fin 2017 d’environ 7.000 postes.

Les investisseurs ont été affolés par Teva qui a revu à la baisse ses prévisions de vente pour l’année 2017, du coup, son titre a perdu 20% de sa valeur à la Bourse de New York. La capitalisation boursière de Teva a été divisée par quatre en deux ans, elle est passée de 56 à 13 milliards de dollars.

La direction de ce groupe explique ses contreperformances par le lancement, plus rapide que prévu, d’un concurrent générique du Copaxone qui représente 20% des ventes de Teva, et par la baisse constante qui affecte les prix et les volumes de ventes des génériques aux États-Unis.

En réalité, Teva subit les conséquences de sa stratégie. L’acquisition de la branche générique d’Allergan lui a coûté 40 milliards de dollars. Il n’a également pris aucune mesure pour acquérir de nouvelles molécules et réduire sa dépendance au Copaxone.

À ces déboires, des ennuis judiciaires aux États-Unis se sont ajoutés en 2016. Une plainte a été déposée devant un tribunal du Connecticut contre les laboratoires, Teva et Mylan, pour entente sur le prix de leurs médicaments.

En décembre 2016, les autorités américaines ont infligé à ce groupe une amende de 500 millions de dollars pour des faits de corruption en Russie. Le groupe a indiqué au mois de février dernier qu’il fait en plus l’objet d’une enquête de la police israélienne pour les mêmes faits.
Source : lemonde.fr

Lire la suite
Un médicament antalgique tiré d’une Escherichia coli vient d’être breveté Un médicament antalgique tiré d’une Escherichia coli vient d’être breveté

Escherichia coli Nissle 1917, une bactérie commune dans notre microbiote a été utilisée pour réduire les douleurs chez les personnes souffrant du syndrome de l'intestin irritable.

Son mécanisme d'action n'était pas connu et la seule chose dont les chercheurs étaient sûrs est une mutation particulière qui fait perdre à cette bactérie son pouvoir probiotique.

Des chercheurs Inserm/Inra ont comparé les substances produites par la souche mutée et par la souche d'origine. Ils ont découvert chez la souche mutée un peptide GABA, inhibiteur du système nerveux.

Ces chercheurs ont pu synthétiser le peptide GABA et le tester notamment chez la souris. Ceci a permis de confirmer sa capacité à réduire l'hypersensibilité des nerfs et la douleur abdominale.

Ces travaux ont conduit ces chercheurs à déposer un brevet pour pouvoir mettre sur le marché un médicament antalgique à base de ce lipopeptide. Ils ont également prévu un essai clinique incluant une centaine de patients atteints du syndrome du côlon irritable.
Source : www.science-et-vie.com

 

Lire la suite
Un nouveau site web dédié aux IST et au VIH Un nouveau site web dédié aux IST et au VIH

Le laboratoire Janssen vient de mettre en ligne le site internet «Prévenir pour l’Aavenir».

Il s’agit d’un véritable portail d’aide et d’information sur la santé sexuelle. Il aborde les IST (infections sexuellement transmissibles) et particulièrement le VIH.

Ce nouveau portail s’articule autour de quatre rubriques principales : «Se protéger», «Se dépister», «Se traiter» et «Vivre avec».

Ce site regorge d’articles, de vidéos et de toutes sortes de contenus téléchargeables. Il comporte, par ailleurs, des modules interactifs d’information, des jeux et des questions-réponses.

Les professionnels de santé peuvent également accéder à un contenu qui leur est spécifique. «Prévenir pour l’avenir» qui traite un grand nombre de thématiques leur permet d’accéder à un contenu lié à la prise en charge du VIH et des autres IST.
Pour en savoir plus : https://prevenirpourlavenir.fr/

 

Lire la suite
J-Y-G  Interview
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
Méthotrexate : attention aux erreurs posologiques Méthotrexate : attention aux erreurs posologiques
Philippe Douste-Blazy en visite au Maroc Philippe Douste-Blazy en visite au Maroc
L’AMIAG ORGANISE LA 5ème Journée nationale de la maladie cœliaque L’AMIAG ORGANISE LA 5ème Journée nationale de la maladie cœliaque
Dr. Mohamed RHAJAOUI nommé membre de la Société internationale des maladies infectieuses (ISID). Dr. Mohamed RHAJAOUI nommé membre de la Société internationale des maladies infectieuses (ISID).
SOBRUS - bannière4
Prochains événements
Journée pharmaceutique d'Agadir Le 27.04.2018 - Agadir Lire la suite
2èmes Journées scientifiques de la Société marocaine de pharmacie hospitalière Le 27.04.2018 - Rabat Lire la suite
8ème Journée nationale pharmaceutique des Doukkala Le 05.05.2018 - Jdida Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire