PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°415 14 novembre 2017
11835 Destinataires
IBERMA-bannière1
[ ÉDITORIAL ]
Vaccination : l’ambigüité profitera à la maladie!

Par Abderrahim DERRAJI

Le Dr Marc Gentilini, professeur en médecine et spécialiste des maladies infectieuses et tropicales, s’est insurgé, la semaine dernière, au sujet des propos prononcés, le 7 novembre au théâtre des Mathurins à Paris, par le Pr Luc Montagnier (1) et le Pr Henri Joyeux (2). Ces professeurs, tout en rappelant «qu’ils ne sont pas contre la vaccination», ont remis en question le recours à l’hydroxyde d’aluminium dans la fabrication des doses de vaccins.

Le Pr Luc Montagnier a étayé ses dires par un cas de mort subite du nourrisson qui a eu lieu 24 heures après avoir été vacciné. «Le vaccin n'est peut-être pas la cause, mais c'est une relation temporelle sérieuse», a-t-il affirmé. Il a également fait part à l’auditoire d’un hypothétique «lien» entre la vaccination et la sclérose en plaques et même la maladie d’Alzheimer !

«Qu'un Prix Nobel de médecine, pasteurien de surcroît, tienne des propos volontairement ambigus et alarmistes sur la vaccination, sujet qui sort de son domaine, est inacceptable. C'est une dérive pathétique», a déclaré le Pr Marc Gentilini. Cet expert souhaite que l'Académie de médecine rappelle à l'ordre le Pr Montagnier, qui est membre titulaire de cette institution, d’autant plus que ses déclarations contredisent les prises de position et les messages que l’Académie a toujours émis en faveur de la vaccination.

Lors de cette conférence qui a eu pour thème : « Oui au vaccin, non aux 11 vaccinations du nourrisson.», le Pr Henri Joyeux, a qualifié l’extension vaccinale de 3 à 11 vaccins en France de «dictature vaccinale» avant de plaider en faveur de la «valorisation» du rôle du médecin. «Il est intelligent, formé, il est responsable de l'acte de vaccination, ou de son refus, au cas par cas, en fonction de l'état de santé de l'enfant, et de l'allaitement maternel», a affirmé cet oncologue.

De telles déclarations s’adressant directement à un public, qui ne maîtrise pas forcément certains aspects techniques de cette problématique, le rendront de plus en plus sceptique aux recommandations de l'autorité sanitaire et des sociétés savantes. Ces sorties médiatiques crédibilisent, au passage, certaines théories, circulant sur la toile, qui font des «complots» et des «conflits d’intérêts» leur fonds de commerce.

Que des experts ne soient pas d’accord entre eux au sujet de pratiques médicales et de protocoles thérapeutiques est tout ce qu’il y a de plus normal. Un débat contradictoire entre spécialistes est même essentiel pour améliorer l’exercice de la médecine. Seulement, si les initiatives individuelles, basées sur des faits avérés ou non, se multiplient en prenant à témoin les patients et leur entourage, les professionnels de santé vont avoir de plus en plus de mal à convaincre leurs patients d'adopter les protocoles thérapeutiques recommandés. Ces initiatives risquent même de les jeter en pâture à d’autres thérapeutes faisant peu cas des scrupules.

Et comme ces différends seront probablement tranchés par le «tribunal des réseaux sociaux», il est fort à parier que les inepties vont avoir de beaux jours devant elles !

 

(1) Luc Montagnier, biologiste virologue français, co-lauréat avec Françoise Barré-Sinoussi du prix Nobel de physiologie ou médecine, pour la découverte, en 1983 du VIH.
(2) Professeur de médecine français spécialiste des maladies infectieuses et tropicales.
(3) Ancien professeur des universités, praticien hospitalier de cancérologie et de chirurgie digestive à l'université Montpellier 1.

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
Journée mondiale du diabète : « Les femmes et le diabète » Journée mondiale du diabète : « Les femmes et le diabète »

Le Maroc célèbre, aujourd’hui, la Journée mondiale du diabète qui est placée cette année sous le thème «Les femmes et le diabète».

Le Royaume compte plus de 2 millions de diabétiques âgés de 25 ans et plus. Quelque 50% d’entre eux sont de sexe féminin et la moitié des femmes porteuses de cette pathologie ignore qu’elle en est atteinte. L’absence d’un suivi médical du diabète chez ces dernières, explique en partie les difficultés que ces femmes rencontrent pour concevoir des bébés. Ce manque de suivi médical est également à l’origine des complications qui peuvent survenir durant la grossesse aussi bien pour la maman que pour le fœtus ou le nouveau-né.

Conscient de l’importance de la prévention et le contrôle du diabète, le ministère de la Santé l’a inscrit comme une priorité dans sa stratégie sectorielle, en œuvrant pour l’amélioration de la prise en charge des personnes diabétiques, dont les femmes.

Le dépistage du diabète se pratique au niveau des établissements de soins de santé primaires, avec un intérêt particulier pour les femmes enceintes, les mères ayant accouché d’un enfant de plus de 4 kg ou ayant déjà eu un diabète gestationnel. Les femmes en surpoids, obèses ou ayant des antécédents familiaux font également l’objet d’un suivi approprié.

La stratégie du ministère de la Santé prévoit également la prise en charge des femmes diabétiques et en particulier celles enceintes. Ces femmes bénéficient d’un suivi médical et biologique gratuit.

Il est à noter que le ministère de la Santé assure les soins nécessaires et la disponibilité des médicaments gratuitement au niveau des établissements de soins de santé primaires à 748.000 diabétiques dont 64% sont des femmes, et plus de 325.000 sont traités par insuline. Ces chiffres vont augmenter puisque le budget alloué à l’achat des antidiabétiques oraux et de l’insuline sera revu à la hausse. 
Source : ministère de la Santé 

Lire la suite
Quelle ville abritera le siège de l’EMA ? Quelle ville abritera le siège de l’EMA ?

Dix-neuf villes européennes se sont portées candidates pour abriter le siège de l’Agence européenne du médicament (EMA), notamment Lille, Milan et Barcelone.

Le vote aura lieu le 20 novembre, et on saura laquelle de ces cités abritera l’Agence qui va être obligée de quitter Londres à la fin du mois de mars 2019, date à laquelle le Brexit deviendra effectif. 

Les 27 pays membres de l’Union européenne (UE) avaient jusqu’au 31 juillet pour faire part de leur offre.

Le vote se fera le 20 novembre par bulletin secret lors d’un Conseil des ministres des Affaires générales qui sera dédié au Brexit. Chaque pays aura à attribuer six points à trois capitales. Si une ville recueille d’emblée trois points des quatorze votants, elle abritera l’EMA.

La facture de la relocalisation de l’EMA sera supportée par le Royaume-Uni. En effet, un bail de vingt-cinq ans avait été signé pour les locaux qui abritent actuellement l’Agence. Ce bail deviendra caduc du fait du Brexit.
Source : 
http://www.lemonde.f

Lire la suite
Québec : un antidote au Fentanyl mis à la disposition du public Québec : un antidote au Fentanyl mis à la disposition du public

Pour éviter les risques liés au surdosage du Fentanyl, le gouvernement du Québec vient d'annoncer que la naloxone, antidote de cet opioïde, serait mise à disposition du public.

En pratique, à partir du 9 novembre, les 1.900 pharmacies que compte le Québec ont commencé à dispenser la naloxone à toute personne âgée de plus de 14 ans et disposant d’une carte d’assurance maladie.

«Bien que le Québec soit relativement épargné, jusqu'à présent, par la crise des opioïdes, la situation est très préoccupante et nous nous donnons les moyens d'agir en prévention auprès des personnes à risque d'être en situation de surdoses», a affirmé Lucie Charlebois, ministre de la Santé publique et de la Protection de la jeunesse.
Source : 
http://www.passeportsante.net

Lire la suite
Un appareil de détection du cancer de la peau primé Un appareil de détection du cancer de la peau primé

Une équipe d’étudiants de l’Ontario viennent de mettre sur pied un prototype qui permet de détecter les mélanomes. 

Le prototype baptisé « sKan » a été choisi parmi les 1000 concepts soumis au Concours international « James Dyson Award for Design Engineering ».

« sKan » devrait permettre d’éviter des biopsies puisqu’il détecte les différences de température qui existent entre les cellules normales et les cellules cancéreuses. Ces dernières émettent plus de chaleur en raison de leur métabolisme accéléré et des vaisseaux sanguins qui les irriguent.

Le prix de revient du « sKan » est relativement bas puisque les thermistances qu’il utilise ne coûtent que quelques dollars. 

Cet appareil n’est cependant pas suffisamment sensible. Il détecte actuellement des écarts de température de 0,6 °C. Or il faudrait qu'il soit capable de relever une différence de seulement 0,3 ° à 0,5 °C pour détecter de façon fiable un mélanome.
Source : http://ici.radio-canada.ca

Lire la suite
J-Y-G  Interview
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
Méthotrexate : attention aux erreurs posologiques Méthotrexate : attention aux erreurs posologiques
Philippe Douste-Blazy en visite au Maroc Philippe Douste-Blazy en visite au Maroc
L’AMIAG ORGANISE LA 5ème Journée nationale de la maladie cœliaque L’AMIAG ORGANISE LA 5ème Journée nationale de la maladie cœliaque
Dr. Mohamed RHAJAOUI nommé membre de la Société internationale des maladies infectieuses (ISID). Dr. Mohamed RHAJAOUI nommé membre de la Société internationale des maladies infectieuses (ISID).
Nouveaux sur medicament.ma
HEBERPROT-P 75 µg, Lyophilisat pour préparation injectable
LABORATOIRE : BOTTU S.A.
COMPOSITION : Facteur de croissance épidermique humain recombinant ( hrEGF )
INDICATION (S) : - Favorise la cicatrisation des ulcères de pied diabétique en stimulant la granulation et la ré-épithélialisation. - Réduit significativement le temps de cicatrisation des plaies du pied diabétique. - Réduit de plus de 80% le risque d'amputation des mem
PRESENTATION : Boite d'une ampoule de 5 ML
PPV : 9594DHS
COSENTYX 150 MG, Solution injectable en seringue préremplie
LABORATOIRE : NOVARTIS PHARMA MAROC
COMPOSITION : Sécukinumab
INDICATION (S) : Immunosuppresseur, anticorps monoclonal humain (anti-IL-17A)
PRESENTATION : Pack de 2
PPV : 12430DHS
COSENTYX 150 MG, Solution injectable en stylo prérempli
LABORATOIRE : NOVARTIS PHARMA MAROC
COMPOSITION : Sécukinumab
INDICATION (S) : Immunosuppresseur, anticorps monoclonal humain (anti-IL-17A)
PRESENTATION : Pack de 2
PPV : 12430DHS
SOBRUS - bannière4
Prochains événements
Journée pharmaceutique d'Agadir Le 27.04.2018 - Agadir Lire la suite
2èmes Journées scientifiques de la Société marocaine de pharmacie hospitalière Le 27.04.2018 - Rabat Lire la suite
8ème Journée nationale pharmaceutique des Doukkala Le 05.05.2018 - Jdida Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire