PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°491 13 mai 2019
12109 Destinataires
iberma-pharmanews
[ ÉDITORIAL ]
La sécurité des officines en question !

Par Abderrahim Derraji

Un préparateur de la pharmacie Bascule à Décines-Charpieu (Rhône) ayant refusé de «dépanner» une cliente de passage d’une boîte de Levothyrox®, sans ordonnance et sans carte Vital, a eu droit à une crise de colère à laquelle il ne s’y attendait guère.(1) La cliente en question s’est mise à jeter par terre tout ce qui lui tombait sous la main, comme elle a renversé un présentoir tout en proférant des invectives au personnel de la pharmacie.

Selon la pharmacienne titulaire, ladite cliente a donné des coups de poing au visage de l'employé. L’autre salariée qui a essayé de venir au secours de son collègue a, elle, aussi été giflée, puis jetée au sol et violemment empoignée par les cheveux.

Les employés de la pharmacie n’avaient d’autre choix que de fermer l’officine et d'alerter la police. Les fonctionnaires de police se sont rapidement rendus sur les lieux et ont interpellé la cliente qui était encore dans tous ses états.

Ce comportement a valu à cette cliente huit mois de prison, dont quatre avec sursis. Et outre le fait qu’elle sera mise à l'épreuve deux années durant, elle a aussi été condamnée à indemniser les employés qu’elle a agressés et surtout de ne plus remettre les pieds à la pharmacie Bascule.

Ce cas vient s’ajouter aux nombreuses agressions auxquelles doivent faire face les pharmaciens de l’Hexagone. (2) La situation est telle que le Conseil de l’Ordre des pharmaciens a doté son site internet d’une interface permettant aux pharmaciens de notifier ces agressions dont le nombre est devenu inquiétant.

On assiste également à l’augmentation de la violence dans les pharmacies maghrébines. Les pharmaciens algériens doivent faire face aux agressions verbales et physiques. Certains d’entre eux ont même été menacés par des armes blanches.(3) Le plus inquiétant, c’est qu’il y a eu deux assassinats en moins de trois mois. Les officinaux se sentent totalement démunis et doivent seuls faire face à des trafiquants décidés à se procurer des psychotropes à tout prix. Au Maroc, même si nous manquons de chiffres concernant les agressions, les pharmaciens et leurs employés font régulièrement l’objet d’agressions, le plus souvent en relation avec la délivrance de psychotropes. Des pharmaciens ont été menacés à l’arme blanche et n’ont eu la vie sauve que grâce à l’intervention rapide des forces de l’ordre.

Contrairement à la France, au Maroc et en Algérie, l’obsolescence des textes régissant les psychotropes complique la situation et prive les vrais malades de leurs médicaments. La publication d’une liste des produits détournés de leur utilisation et l’adoption de l’ordonnance infalsifiable sont très attendues par les pharmaciens. Un officinal rassuré sur l’authenticité des ordonnances, évitera des conflits avec les patients disposant de prescriptions en bonne et due forme.   

À l’instar du Conseil de l’Ordre français, les instances ordinales maghrébines devraient également mettre en place un système de déclaration des agressions en ligne. Ceci va permettre d’évaluer l’ampleur du phénomène et accélérer la mise en place de mesures pour mettre l’équipe officinale à l’abri des agressions. Faute de quoi, le nombre de pharmaciens refusant de détenir en stock les psychotropes va continuer à augmenter.

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
Restrictions d'utilisation du Lemtrada Restrictions d'utilisation du Lemtrada

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM – France) vient de mettre en ligne un point d’information concernant l’Alemtuzumab (Lemtrada®).

Ce texte, qui s’adresse aux neurologues, infirmiers spécialisés dans la sclérose en plaques, pharmaciens hospitaliers et médecins généralistes, informe ces derniers que suite à des notifications de réactions cardiovasculaires graves, d’hépatites auto-immunes nouvellement identifiées et de lymphohistiocytoses hémophagocytaires, l’ANSM procède actuellement à l’évaluation du rapport bénéfices-risques du Lemtrada®.

En attendant les résultats de cette évaluation, l’ANSM préconise les restrictions suivantes :

- Le traitement de tout nouveau patient ne doit être instauré que chez les adultes atteints de sclérose en plaques rémittente récurrente (SEP-RR) très active, malgré un traitement complet et bien conduit avec au moins deux autres traitements de fond, ou chez des patients adultes atteints de SEP-RR très active pour lesquels tout autre traitement de fond est contre-indiqué ou inadapté.

- Les signes vitaux des patients recevant un traitement par alemtuzumab, y compris la pression artérielle, doivent être surveillés avant et régulièrement pendant la perfusion d’alemtuzumab. Si des changements cliniquement significatifs sont observés au niveau des fonctions vitales, l’interruption de la perfusion et une surveillance supplémentaire, y compris la réalisation d’un ECG, doivent être envisagées.

- La fonction hépatique doit être évaluée avant et pendant le traitement.

- En cas de symptômes d’atteinte hépatique ou d’autres réactions immunitaires graves, le traitement doit uniquement être ré-administré après une évaluation rigoureuse.

- Les patients doivent être informés sur la nécessité de consulter immédiatement un médecin s’ils présentent des symptômes survenant dans les quelques jours après la perfusion ou des symptômes d’atteinte hépatique.

Lettre aux professionnels de santé – 30/04/2019 
Source : ANSM

Lire la suite
Pfizer s’offre la biotech suisse Therachon Pfizer s’offre la biotech suisse Therachon

Le géant américain Pfizer a annoncé qu’il vient de ficeler un accord qui prévoit l’acquisition de la totalité des actions d’une biotech suisse spécialisée dans les maladies rares. Cette biotech dispose d’actifs indiqués dans la prise en charge de l’achondroplasie et du syndrome de l’intestin court.

L’achondroplasie est une maladie génétique qui affecte 250.000 personnes à travers le monde. Elle peut être à l’origine de graves complications cardiovasculaires, neurologiques et métaboliques. Pour le moment, il n’existe aucun traitement pour cette maladie.

À la suite de cet accord, le laboratoire américain devrait verser 340 millions de dollars à la biotech helvétique. Cet accord prévoit aussi le paiement de 470 millions de dollars supplémentaires conditionnés par la réalisation des étapes clés dans le développement et la commercialisation du TA-46 pour le traitement de l’achondroplasie.

La société suisse devrait transformer son programme de développement de l’apraglutide en une société distincte et indépendante avant de boucler la transaction avec Pfizer.
Source : https://www.mypharma-editions.com

Lire la suite
Takeda cède une partie de son portefeuille produits à Novartis contre 5,3 milliards de dollars Takeda cède une partie de son portefeuille produits à Novartis contre 5,3 milliards de dollars

Le groupe japonais Takeda, qui s’est endetté depuis l’acquisition de Shire pour un montant de 62 milliards de dollars, projette de céder pour 10 milliards de dollars d'actifs. Takeda va céder le médicament Xiidra® au laboratoire suisse Novartis en échange de 3,4 milliards de dollars avec des paiements supplémentaires pouvant atteindre 1,9 milliard de dollars.

D’après un communiqué conjoint de Takeda et Novartis, la vente de cette spécialité indiquée dans la prise en charge de la sécheresse oculaire qui touche 34 millions de personnes aux États-Unis sera conclue au second semestre de 2019.  

Takeda va également céder à Ethicon TachoSil un patch chirurgical destiné aux saignements. Pour cela, Ethicon devra verser la bagatelle de 400 millions de dollars.
Source : https://www.usinenouvelle.com

Lire la suite
OICS : Le Pr Jalal Toufik réélu pour la seconde fois OICS : Le Pr Jalal Toufik réélu pour la seconde fois

Le professeur Jalal Toufik, candidat du Maroc pour rester membre de l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), a été réélu au premier tour avec 32 voix sur 54 votants.

«Cette brillante élection représente une marque de confiance de la communauté internationale envers le Royaume et envers les compétences marocaines», a souligné le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Et d’ajouter : «elle est signe de reconnaissance du rôle du Maroc et de sa contribution aux efforts internationaux pour lutter contre les trafics de drogue.»

Lire la suite
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
Le ministère de la Santé et Sanofi-Aventis-Maroc signent un PPP* pour améliorer la prise en charge des maladies rares Le ministère de la Santé et Sanofi-Aventis-Maroc signent un PPP* pour améliorer la prise en charge des maladies rares
Des antibiotiques et des antinéoplasiques intègrent la liste des médicaments essentiels de l’OMS Des antibiotiques et des antinéoplasiques intègrent la liste des médicaments essentiels de l’OMS
Le bisphénol S utilisé comme substitut du bisphénol A serait plus dangereux ? Le bisphénol S utilisé comme substitut du bisphénol A serait plus dangereux ?
Approvisionnement en Levothyrox : le ministre de la Santé rassure ! Approvisionnement en Levothyrox : le ministre de la Santé rassure !
SOBRUS - bannière4
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire