PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°482 18 mars 2019
12133 Destinataires
iberma-pharmanews
[ ÉDITORIAL ]
Baisse des prix des médicaments : on nous aurait menti !

Par Abderrahim Derraji, docteur en pharmacie 

La chaîne Luxe Radio a diffusé, le 13 mars, une émission sur le thème «Comprendre les enjeux de la politique du médicament au Maroc».

Pour ce faire, le journaliste Mehdi Touassi a invité Ali Sedrati, président de l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (AMIP), Wadie Zerhouni, chef de la division de la pharmacie, Oualid Amri, premier vice-président de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM), Mohamed Lahbabi, président de la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc (CSPM), et Abdelmajid Belaich, analyste des marchés pharmaceutiques.

Lors de cette émission, qui a permis de débattre durant une heure et demie de l’impact de la baisse des prix des médicaments sur leur accessibilité, en dehors du représentant du ministère de la Santé dont la position a été nuancée tout au long du débat, les autres participants à cette émission ont été assez critiques vis-à-vis de la politique du médicament au Maroc. Cette dernière n’a pas permis d’augmenter la consommation en médicaments puisque le nombre de boîtes consommées est toujours le même depuis 2013 et a perturbé l’approvisionnement en médicaments et particulièrement les médicaments à petit prix. Cette politique, dont a hérité l’actuel ministre de la Santé, explique également en grande partie les difficultés que vivent les intervenants du secteur et particulièrement les pharmaciens d’officine.

Les invités de Mehdi Touassi, dont certains ont donné l’impression d’avoir été roulés dans la farine, se sont accordés sur la nécessité de rendre effectives les mesures de compensation qui auraient dû accompagner la mise en place du Décret de fixation des prix des médicaments. Ils ont également été unanimes sur la nécessité de généraliser la couverture médicale qui constitue l’unique moyen d’améliorer l’accessibilité aux médicaments au Maroc.

Aujourd’hui, la situation critique que vit un large pan de la profession a poussé des pharmaciens à réfléchir à la mise en place d’un fonds de solidarité afin d’éviter la prison aux premiers pharmaciens «victimes» de cette politique hasardeuse du médicament. Les officinaux ne peuvent pas, non plus, attendre ad vitam æternam les résultats de l’étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), d’autant plus qu’ils n’ont toujours pas digéré la mise en application sélective des recommandations du rapport Boston Consulting Group (BCG). Ce rapport avait préconisé, du temps de Yasmina Baddou, la mise en place de la marge dégressive lissée qui a été ensuite bidouillée en deux marges et deux forfaits avec le résultat que nous connaissons.

Aussi et comme on l’a moult fois rappelé, il est temps de stopper cette hémorragie en prenant les mesures nécessaires avec la célérité qui s’impose. Faute de quoi, on va priver beaucoup de régions du Royaume du service de proximité qu’offre le pharmacien.

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
Un nouveau traitement de l’hypercholestérolémie ? Un nouveau traitement de l’hypercholestérolémie ?

Les statines qui sont actuellement utilisées pour réduire le taux de cholestérol peuvent être à l’origine d’effets secondaires handicapants qui expliquent la mauvaise observance des malades.

Ces évènements indésirables ont poussé l'équipe du Pr Kausik à chercher une alternative thérapeutique à ces statines.   

Ce chercheur de Rayde de Imperial College de Londres a mené une étude sur 2. 230 patients souffrant d’une hypercholestérolémie. Les patients recrutés avaient été traités auparavant par des statines, et ils sont originaires du Royaume-Uni, d’Allemagne, de la Pologne, des États-Unis et du Canada.

Cette étude qui a été publiée le 13 mars dans le «New England Journal of Medicine», a révélé qu’un traitement par l'acide bempédoïque durant trois mois a permis de réduire de 18% le taux de cholestérol versus groupe placebo.

«Contrairement aux statines, cet acide une fois converti en son métabolite actif dans le foie ne peut pas pénétrer les muscles et donc provoquer les myalgies dont se plaignent certains patients traités avec les statines», a déclaré le Pr Ray.

Cette étude qui doit être confirmée par d’autres travaux donne de l’espoir aux patients intolérants aux statines.

La firme pharmaceutique Esperion Therapeutics, qui est à l'origine de ce nouveau hypocholestérolémiant, espère obtenir rapidement une autorisation de mise sur le marché en Europe et aux États-Unis.
Source : lequotidiendupharmacien.fr

Lire la suite
Hemlibra® : feu vert européen pour la prise en charge de l’hémophilie A sévère sans inhibiteurs anti-facteur VIII   Hemlibra® : feu vert européen pour la prise en charge de l’hémophilie A sévère sans inhibiteurs anti-facteur VIII

Le laboratoire Roche vient de recevoir la décision de la Commission européenne pour son médicament Hemlibra® (emicizumab) dans le traitement de l’hémophilie A, mis au point par sa filiale Chugai. L’emicizumab avait déjà obtenu l’autorisation de commercialisation dans l’Union européenne (UE)* pour la prophylaxie de routine, des épisodes hémorragiques chez les adultes et les enfants atteints d’hémophilie A sévère sans inhibiteurs du facteur VIII.

La Commission européenne a également approuvé l’utilisation de l’Hemlibra dans le cadre de multiples options de dosage pour toutes les personnes faisant l’objet d’une indication et souffrant d’hémophilie A, notamment celles avec inhibiteurs anti-facteur VIII.

«Outre son efficacité, la disponibilité d’une injection sous-cutanée est bien acceptée, notamment chez les enfants. Cette autorisation permet la flexibilité du schéma posologique de l’Hemlibra, qui est susceptible de mieux correspondre à la vie de chaque personne souffrant d’hémophilie A, quel que soit son statut d’inhibiteur. Nous espérons vivement que l’Hemlibra® sera largement reconnu en tant qu’option thérapeutique pour l’hémophilie A, et offrira des bénéfices aux personnes souffrant d’hémophilie A ainsi qu’à leurs soignants, en Europe», a déclaré Tatsuro Kosaka, PDG de Chugai.

Chugai a obtenu l’approbation réglementaire du ministère de la Santé, du travail et de l’ aide sociale (Japon), pour l’Hemlibra®, en décembre 2018. Cette autorisation concerne une indication supplémentaire de traitement prophylactique chez les personnes souffrant d’hémophilie A sans inhibiteurs anti-facteur VIII, ainsi que pour un dosage et une administration supplémentaires en tant que traitement bihebdomadaire ou toutes les quatre semaines, destiné aux personnes souffrant d’hémophilie A avec inhibiteurs anti-facteur VIII.
Source : https://www.mypharma-editions.com

Lire la suite
LEMM : restitution des recommandations issues du Colloque national LEMM : restitution des recommandations issues du Colloque national

L’Association Les Entreprises du médicament au Maroc (LEMM) a organisé le vendredi 8 mars 2018 une cérémonie de restitution des recommandations issues du Colloque national «La recherche biomédicale au Maroc, défi de la prochaine décennie», organisé par le LEMM les 9 et 10 février 2018.

Cet événement a été marqué par la constitution de 3 commissions de suivi et de coordination : une dédiée aux comités d'éthique & consentement du patient, une seconde aux bonnes pratiques cliniques et une dernière à la réglementation et aux sites de recherche.

Le secrétaire général du ministère de la Santé, le professeur Hicham Nejmi, a nommé les coordinateurs et rapporteurs de chacune des commissions, comme il a défini les délais de retour de chaque commission avec les livrables attendus.
Source : LEMM

Lire la suite
Les ophtalmologistes s’opposent à la mesure de la vision par les opticiens  ! Les ophtalmologistes s’opposent à la mesure de la vision par les opticiens !

Le Syndicat national des ophtalmologistes du secteur privé vient d’appeler la Chambre des conseillers à voter contre le projet de loi relatif à l'exercice des professions de rééducation, de réadaptation et de réhabilitation fonctionnelle.

Pour ce syndicat, le fait de permettre aux opticiens lunetiers de mesurer la vision des patients, au lieu des ophtalmologistes expose les patients à de «graves conséquences».

Mohamed Chahbi, deuxième vice-président du syndicat, reproche au gouvernement de ne pas avoir impliqué les associations de professionnels lors de l’élaboration de ce projet de loi qui a déjà été approuvé par la Chambre des représentants.

Source : Al Ittihad Al Ichtiraki

Lire la suite
Jeux de la santé du 21 au 24 mars à Meknès Jeux de la santé du 21 au 24 mars à Meknès

La ville de Meknès accueille du 21 au 24 mars les Jeux de la santé (JDS) sous le thème «Cœur et sport». Cette quatrième édition qui se déroule sous l’égide du ministère de la Santé est ouverte aux membres des professions médicales, toutes disciplines confondues.

Les professionnels de santé marocains et étrangers pourront prendre part à plusieurs compétitions : football, athlétisme, natation, pétanque, beach-volley, tir à l’arc, tennis, échecs, golf et judo.

«Il s'agit d’une occasion pour les professionnels de concourir ensemble et de pratiquer leurs sports favoris dans une ambiance de convivialité et de partage», a déclaré Abderaouf Chbicheb, président de l’association qui organise ces JDS.

Lire la suite
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
EBOLA : REGN-EB3 ou mAb114 seraient plus efficaces que ZMapp et remdésivir EBOLA : REGN-EB3 ou mAb114 seraient plus efficaces que ZMapp et  remdésivir
SOBRUS - bannière4
Prochains événements
MPHARMA DAY 3ème Édition Le 21.09.2019 - Salé Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire