PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°475 28 janvier 2019
12035 Destinataires
iberma-pharmanews
[ ÉDITORIAL ]
Horaires : quand le chat n’est pas là ou quand il est las !

Par Abderrahim DERRAJI

Par un courrier daté du 14 janvier 2019, le Syndicat des pharmaciens de Casablanca a appelé à un sit-in, le mardi 29 janvier 2019, devant le secrétariat général du Gouvernement (SGG) à Rabat.

Par cette action de protestation inédite, les pharmaciens de la capitale économique, qui comptent à leur actif plusieurs grèves, veulent d’après cet écrit «exprimer leur ras-le-bol afin de faire cesser l’anarchie créée par le non-respect des horaires d’ouverture et de fermeture des pharmacies, le non-respect de l’éthique, la déontologie et la législation régissant la profession.»

Ce sit-in au demeurant légitime traduit une situation d’injustice que vivent un grand nombre de titulaires exerçant à Casablanca. Il vient également nous rappeler que les Conseils ordinaux se trouvent dans l’incapacité de garantir la régulation de la profession. Le passage obligé par le SGG conditionnant l’effectivité des sanctions disciplinaires, complique leur mise en application, d’autant plus que certaines sanctions prononcées par les Conseils ont été contestées par les pharmaciens concernés par ces mesures disciplinaires. Ces derniers reprochent aux conseillers, à raison ou à tort, de pratiquer la politique de deux poids deux mesures.

Ce qui est regrettable c’est que la capitale économique compte une majorité écrasante de pharmaciens qui n’aspire qu’à exercer leur profession dans le respect de la législation en vigueur, notamment en matière d’horaires. Seulement, une poignée de pharmaciens ne partage pas cette vision, comme elle accorde peu d’importance aux conséquences de leurs comportements déviants sur la viabilité des pharmacies dont les titulaires ont eu la malchance d’être leurs voisins.

Bien évidemment, la solution à cette problématique nécessite de prévoir au niveau du projet de régionalisation du Conseil de l’Ordre des dispositions lui permettant de sanctionner directement les pharmaciens qui enfreignent la loi. On ne peut cependant pas se passer de garde-fous permettant d’éviter les règlements de compte et les passe-droits dont nous sommes malheureusement passés maîtres. À titre d’exemple, les prochaines élections ordinales, qui sont prévues pour le mois de juillet prochain, devraient interdire à tout pharmacien occupant un poste de responsabilité au sein d’une structure syndicale d’occuper en même temps un poste au sein du Conseil de l’Ordre. En faisant de la sorte, on évitera les interférences entre les Syndicats et les Conseils qui sont de nature à nuire à la partialité des instances ordinales.

Bien que nous ne puissions qu’être solidaires avec les pharmaciens qui souffrent économiquement des dépassements d’horaires pratiqués par leurs voisins, on ne devrait pas rater l’occasion qui nous a été offerte par notre ministère de tutelle et donner toutes les chances aux recommandations formulées par les trois commissions chargées des dossiers de la profession d’être prises en considération. Il ne faut pas non plus perdre de vue le dossier fiscal, la couverture médicale et la préparation d’élections ordinales garantissant les règles élémentaires de démocratie et de transparence.

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
Rappel des lots des produits infantiles de la marque Modilac Rappel des lots des produits infantiles de la marque Modilac

Dans une lettre circulaire adressée à l’ensemble des pharmaciens responsables des grossisteries, le laboratoire Maphar les informe qu’il procède, en accord avec la société Sodilac basée en Espagne et à la demande des autorités sanitaires marocaines, au rappel de tous les lots de Modilac actuellement sur le marché marocain.

Ce rappel de lot fait suite au signalement de quatre cas de présence de salmonella poona confirmée biologiquement chez des nourrissons ayant consommé des formules à base de protéines de riz commercialisés sous la maque Modilac.

Pour éviter toute confusion, l’ensemble des formules infantiles sera retiré du marché en attendant de connaître l’origine du problème.

Les pharmaciens qui détiennent des boîtes de la gamme Modilac devraient, de ce fait, les retourner à leur grossisterie. Quant aux parents de nourrissons ayant recours à ces formules lactées, ils devraient logiquement stopper leur utilisation et essayer de voir avec leur pharmacien ou leur médecin la possibilité d’opter pour une autre formule lactée.
N. B. Les céréales infantiles Modilac ne sont pas concernées par ce rappel de lot.

Lire la suite
Il n’y a pas de grippe AH1N1 au Maroc ! Il n’y a pas de grippe AH1N1 au Maroc !

Le ministère de la Santé a rendu public un communiqué daté du 27 janvier dans lequel il dément l’apparition de cas de grippe AH1N1 au Maroc. D’après cet écrit, la situation épidémiologique concernant la grippe, qui prévaut cette année au Maroc et qui est comparable à celle de l’année dernière, ne devrait susciter aucune inquiétude.  

Par ailleurs, le ministère de la Santé préconise aux femmes enceintes, aux enfants âgés de 6 mois à 5 ans, aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux malades chroniques et aux professionnels de santé de se faire vacciner contre la grippe.

Il recommande également d’éviter de rentrer en contact avec les malades et d’adopter le lavage systématique des mains pour réduire la contamination par le virus de la grippe.

Lire la suite
Les sartans sous surveillances ! Les sartans sous surveillances !

Selon l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM – France), les médicaments à base de différents sartans font l’objet de contrôles renforcés visant à déceler la présence de NDMA ou NDEA, substances classées comme cancérogènes probables.

L’Agence française s’assure auprès des fabricants de la mise en œuvre dans les meilleurs délais des rappels des médicaments concernés par ce défaut de qualité. Elle veille également à la diffusion d’informations aux professionnels de santé et aux patients sur les mesures à prendre dans ce contexte.

Après les nombreux rappels de lots effectués en 2018, de nouvelles mesures ont été demandées, début 2019, par l'Agence européenne des médicaments (EMA) et l’ANSM aux fabricants afin qu’ils garantissent leur obligation de qualité et de sécurité de l’ensemble des médicaments à base de sartans présents sur le marché français ou prochainement distribués.

Cinq médicaments contenant des sartans pourraient être concernés par la présence d’impuretés de par leur structure chimique. Il s’agit du valsartan, de l’irbesartan, du candesartan, du losartan et de l’olmesartan.

Depuis le 1er janvier 2019, l’Agence européenne exige des fabricants qu’ils contrôlent les teneurs en NDEA et NDMA directement sur les substances actives utilisées pour fabriquer ces médicaments avant même d’entamer la production.

L’ANSM a également demandé à tous les fabricants, qui commercialisent ces cinq sartans en France, de réaliser avant le 31 mars 2019 des contrôles des teneurs en NDEA et NDMA des substances actives entrant dans la composition des médicaments disponibles ou prochainement disponibles dans les pharmacies françaises et produits avant le 1er janvier 2019.

Pour la France, deux sociétés chinoises (Zhejiang Huahai Pharmaceuticals et Zhejiang Tianyu Pharm), deux indiennes (Heterolabs et Aurobindo Pharma) et une américaine (Mylan laboratories limited à Hyderabad en Inde) fabriquant le principe actif ont déjà été épinglées dans cette affaire de sartans.
Source : ANSM

Lire la suite
Officine-expo-2019
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
Des cadres de la DMP et la DGI informent les pharmaciens Des cadres de la DMP et la DGI informent les pharmaciens
LUTENYL®5MG : risque de survenue de méningiome ? LUTENYL®5MG : risque de survenue de méningiome ?
Diabète type 1 : l’EMA donne son feu vert pour un premier traitement adjuvant oral à l’insuline Diabète type 1 : l’EMA donne son feu vert pour un premier traitement adjuvant oral à l’insuline
Le ministère de la Santé mène une enquête sur la prévalence des hépatites Le ministère de la Santé mène une enquête sur la prévalence des hépatites
Nouveaux sur medicament.ma
S-PERAM 20 MG, Comprimé pelliculé
LABORATOIRE : COOPER PHARMA
COMPOSITION : Escitalopram
INDICATION (S) : Antidepresseur: Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS)
PRESENTATION : Boite de 30
PPV : 193DHS
S-PERAM 5 MG, Comprimé pelliculé
LABORATOIRE : COOPER PHARMA
COMPOSITION : Escitalopram
INDICATION (S) : Antidepresseur: Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS)
PRESENTATION : Boite de 20
PPV : 52.8DHS
S-PERAM 10 MG, Comprimé pelliculé
LABORATOIRE : COOPER PHARMA
COMPOSITION : Escitalopram
INDICATION (S) : Antidepresseur: Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS)
PRESENTATION : Boite de 30
PPV : 131DHS
DRO-SPA FORT 80 MG, Comprimé
LABORATOIRE : SYNTHEMEDIC
COMPOSITION : Drotavérine
INDICATION (S) : Antispasmodique musculotrope
PRESENTATION : Boite de 20
PPV : 38.2DHS
DRO-SPA 40 MG, Comprimé
LABORATOIRE : SYNTHEMEDIC
COMPOSITION : Drotavérine
INDICATION (S) : Antispasmodique musculotrope
PRESENTATION : Boite de 20
PPV : 27.2DHS
SOBRUS - bannière4
Prochains événements
OFFICINE EXPO 2019 & Meeting Pharma Afric Le 01.03.2019 - Marrakech Lire la suite
4ÈME ÉDITION DES JEUX DE LA SANTÉ Le 21.03.2019 - Lire la suite
7ème Congrès de la SOMIPEV Le 29.03.2019 - Marrakech Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire