PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°451 23 juillet 2018
12031 Destinataires
IBERMA-bannière1 iberma-pharmanews587X137.gif
[ ÉDITORIAL ]
Conseil de l’Ordre : un silence qui en dit long !

Mohamed Meiouet, Docteur en pharmacie et Docteur en droit

En cette année 2018, le secteur pharmaceutique a connu, à l’échelle internationale, plusieurs affaires qui ont mobilisé l’attention et l’intervention rapide des autorités sanitaires. Le dernier exemple en date concerne certaines spécialités à base de valsartan dont le principe actif est produit par Zhejiang Huahai Pharmaceuticals.

À l’instar de ce qui a été entrepris dans d’autres pays et partant du principe de précaution, la Direction du médicament et de la pharmacie a ordonné le retrait de tous les lots des médicaments à base de valsartan fourni par Zhejiang Huahai Pharmaceuticals (Lien : https://pharmacie.ma/uploads/pdfs/valsartan-retrait-de-lot.pdf). Les pharmaciens d’officine, dernier maillon de la chaîne du médicament, ont pour la plupart été informés, soit par voie de presse, soit à travers les sites d’information professionnels. Malheureusement, la réaction des Conseils de l’Ordre se fait toujours désirer!

Pour pareille situation, le relais d’information aurait dû être logiquement le Conseil de l’Ordre des pharmaciens, une instance investie, en vertu de la loi, de veiller et de participer à la protection de la santé des citoyens, notamment en faisant respecter par ses membres les obligations professionnelles découlant des textes législatifs et réglementaires relatifs à l’exercice de la pharmacie dans toutes ses composantes sectorielles : l’industrie, la répartition et la pharmacie d’officine. Cette voie d’information trouve également tout son fondement dans le fait que le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens demeure l’interlocuteur institutionnel, le correspondant officiel entre les pouvoirs publics et la profession.

Aujourd’hui, il paraît utile de rappeler que l’actuel Conseil de l’Ordre est l’émanation des élections organisées après presque sept années de flou, de vide institutionnel, de flottements générés par le blocage prémédité de l’instance par les responsables qui avaient la charge de sa gestion.

Une telle situation avait conduit les pharmaciens à lever leurs voix crescendo pour appeler au rétablissement du fonctionnement normal de l’Ordre des pharmaciens.

Le ministre de la Santé, quoique n’ayant aucune tutelle sur l’instance ordinale, avait pris le soin de préparer la dissolution des deux Conseils régionaux des pharmaciens d’officine et de proposer au Parlement des amendements de la loi relative à l’Ordre des pharmaciens avec comme finalité : le retour à la normalité des différents Conseils.

Cependant, force est de constater qu’aujourd’hui presque trois années après ces élections, nous sommes en train de revivre le statu quo ante. Un Conseil national fonctionnant avec des conseillers issus du Conseil de l’Ordre des pharmaciens fabricants et répartiteurs et du Conseil de l’Ordre des pharmaciens biologistes dont la moitié a été renouvelée conformément aux dispositions du Dahir portant loi instituant un Ordre des pharmaciens. Par contre, les conseillers issus des Conseils régionaux des pharmaciens d’officine siègent encore au Conseil national alors que ces derniers n’ont toujours pas procédé au renouvellement de la moitié des conseillers. Un tel fonctionnement, s’il est motivé par le droit, devrait faire l’objet d’une mesure d’information de la part du Conseil national auprès des pharmaciens. À défaut, l’interprétation de ce silence conforterait la situation de malaise vécue par l’instance suprême de la pharmacie et dont les conséquences sur l’état de la pharmacie tant sur le plan économique que social risqueraient d’être désastreuses.

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
France : Rappel de 38 boîtes de lait Guigoz 1er âge Formule Épaissie 800G France : Rappel de 38 boîtes de lait Guigoz 1er âge Formule Épaissie 800G

Dans un communiqué de presse daté du 14 juillet 2018, Nestlé a procédé à un rappel de lot du  lait infantile Guigoz 1er âge Formule Épaissie 800G. Ce rappel de lot qui a été pris en France par mesure de précaution concerne le lot 8075080624.


Nestlé explique cette mesure par le fait que 38 boîtes qui n’étaient pas destinées à la commercialisation ont été intégrées par erreur dans le circuit de distribution en pharmacies. Et étant donné qu’il y a une suspicion de contamination de type Enterobacter, Nestlé invite les consommateurs en possession des boîtes issues de ce lot à ne pas les utiliser, qu’elles soient neuves ou entamées, et de les rapporter à leur pharmacie.

 

Les boîtes concernées sont facilement reconnaissables grâce au :
– logo Guigoz qui apparaît en blanc gris au lieu du rouge habituel ; 
– mode d’emploi qui n’est pas lisible ; 
– et à l’absence de la mesurette.


Un numéro vert est mis à disposition des consommateurs : 0800 223 242
Source : https://www.economie.gouv.fr 

Lire la suite
Un ver se faufile dans une vertèbre !  Un ver se faufile dans une vertèbre !

Un compte rendu publié le 12 juillet dans «The New England Journal of Medicine» a révélé la présence au niveau d’une vertèbre d’une patiente d’un petit ver qui parasite généralement les intestins des animaux de compagnie, notamment le chien et les animaux d’élevage.

La femme âgée de 35 ans a été admise aux urgences du CHU de Dijon en raison de douleurs et d’une «faiblesse au niveau des jambes». Elle se plaignait également de sensations de chocs électriques. Son cas s’est ensuite aggravé par des difficultés à monter à cheval et des chutes à répétition. 

La biologie a révélé un taux très élevé de globules blancs et de protéine C réactive qui sont des marqueurs de l’inflammation aiguë et de l’infection. Quant à l’IRM de la colonne vertébrale, elle a mis en évidence des lésions au niveau de la neuvième vertèbre thoracique touchant aussi l’espace épidural qui contient des racines nerveuses.

Les chirurgiens ont décidé de procéder à une ablation de la vertèbre et de l’espace épidural touchés. Ils ont ensuite pratiqué une ostéosynthèse pour stabiliser la colonne vertébrale en la soutenant à l’aide de matériaux métalliques. Les analyses biologiques ont, par la suite, révélé la présence d’un petit ténia : échinocoque du chien (Echinococcusgranulosus).

«C’est une migration aléatoire et quelque peu aberrante. L’embryon parasitaire a migré et au lieu d’aller dans le foie ou les poumons comme le plus souvent, il s’est retrouvé dans la vertèbre», a rapporté le Dr Lionel Piroth, chef du Département d’infectiologie au CHU de Dijon.

Grâce à un traitement antiparasitaire, la jeune femme s’en est sortie indemne et 9 mois après, elle ne présentait plus aucun signe de son affection.
Source : http://sante.lefigaro.fr

Lire la suite
La prophylaxie préexposition (PrEP) du Sida remboursée en Nouvelle-Écosse La prophylaxie préexposition (PrEP) du Sida remboursée en Nouvelle-Écosse

La prophylaxie préexposition (PrEP) qui fait appel à la spécialité pharmaceutique TRUVADA® (Ténofovirdisoproxil et emtricitabine) vient d’être intégrée au Régime provincial d’assurance médicaments en Nouvelle-Écosse. Cette mesure va permettre à certaines personnes non couvertes par une assurance privée de ne pas débourser les frais liés à l’achat des médicaments de la PrEP.

Le directeur du Comité d’action sur la PrEP, le Pr Matthew Numer, estime que la couverture universelle de la PrEP serait bénéfique à l’économie de santé. Cet enseignant de l’Université Dalhousie à Halifax souligne qu’une personne séropositive coûte environ 1,3 million de dollars au cours de sa vie (les frais de soins de santé et les revenus que l’individu ne pourra pas gagner). Par contre, le coût annuel d’une PrEP pour une personne séronégative avoisine les 3000 dollars.

Le Pr Matthew Numer estime également que cette annonce n’aura qu’un impact limité sur la réduction des infections à VIH en Nouvelle-Écosse.

Et comme la majorité des personnes présentant un risque d'être infectées par le VIH ne bénéficient pas d’une assurance couvrant les médicaments, le comité d’action préconise la couverture universelle de la PrEP qui reste la seule manière pour répondre efficacement à l’épidémie de VIH.

Toujours selon le Pr Matthew Numer, les nouveaux cas d’infection au VIH ont été réduits de 40% dans les régions ou le TRUVADA par le régime public.

Les régimes provinciaux au Québec, en Ontario, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique offrent déjà une couverture pour la prophylaxie préexposition.
Source : https://ici.radio-canada.ca 

Lire la suite
Trois fois plus d’infections à chlamydia et à gonocoque en France Trois fois plus d’infections à chlamydia et à gonocoque en France

«Un préservatif peut te sauver la vie», c’est le slogan choisi par Santé publique France qui vient de démarrer une campagne de sensibilisation destinée au grand public pour faire du préservatif un objet incontournable.

Cette campagne, qui sera active durant toute la période estivale, a pour objectif de freiner la recrudescence des infections sexuellement transmissibles (IST) qui s’expliquent en grande partie par la sous-utilisation des préservatifs. En effet, d’après une enquête menée par la SMEREP (mutuelle étudiante), 48% des étudiants et 20% des lycéens admettent ne pas recourir systématiquement aux préservatifs, et ce, même quand ils ne sont pas certains du statut sérologique de leur partenaire.

Selon des données publiées par Santé publique France le 18 juillet, le nombre de cas diagnostiqués d'infections à Chlamydia et à gonocoque a été multiplié par trois par rapport à 2012. Le nombre de cas est estimé à 267.097 ce qui correspond à un un taux de 491 pour 100.000 habitants. L’île de France et les DOM sont les régions les plus touchées.

Le nombre de nouveau cas d’infection par le gonocoque a, quant à lui, été estimé à 49.628. Les 15-24 ans sont les plus touchés.

Ces chiffres ne reflètent que partiellement la réalité puisque de nombreux cas ne sont pas recensés faute de diagnostics ou d'examens biologiques.

Lire la suite
Aflorex
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
Cipla investit 60 millions de dirhams dans une unité de production d'inhalateurs doseurs au Maroc Cipla investit 60 millions de dirhams dans une unité de production d'inhalateurs doseurs au Maroc
Tunisie : le torchon brule entre les pharmaciens et la CNAM Tunisie : le torchon brule entre les pharmaciens et la CNAM
Le « made in Europe » privilégié par les pharmaciens allemands Le « made in Europe » privilégié par les pharmaciens allemands
Faut-il se préoccuper de sa e-réputation ? Faut-il se préoccuper de sa e-réputation ?
Nouveaux sur medicament.ma
ULTRA-LEVURE 250 MG, Sachet
LABORATOIRE : BIOCODEX MAROC
COMPOSITION : Saccharomyces boulardii ( CNCM-1-745 )
INDICATION (S) : Probiotique
PRESENTATION : Boite de 20
PPV : 67DHS
ULTRA-LEVURE 250 MG, Gélule
LABORATOIRE : BIOCODEX MAROC
COMPOSITION : Saccharomyces boulardii ( CNCM-1-745 )
INDICATION (S) : Probiotique
PRESENTATION : Boite de 20
PPV : 65.1DHS
SOBRUS - bannière4
Prochains événements
15ème Journées Pharmaceutiques et 9ème Prix du SRPO Le 26.10.2018 - Lire la suite
VIème Congrès National de Pharmacoépidémiologie et Pharmacoéconomie Le 29.11.2018 - Rabat Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire