PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°446 18 juin 2018
11968 Destinataires
iberma-pharmanews
[ ÉDITORIAL ]
Quand les réseaux dissocient !

Abderrahim DERRAJI

Depuis que les fédérations membres de la FIFA ont désigné, le 13 juin, le trio Canada/Mexique/États-Unis aux dépens du Maroc pour organiser le mondial 2026, les Marocains ne décolèrent pas. Et la défaite du onze national face à l’Iran n’a fait qu’aggraver la situation.

Depuis ces deux déconvenues, les réseaux sociaux se sont enflammés. D’une part, on s’est rendu compte que nos concitoyens ne manquent pas d’humour et excellent particulièrement dans l’autodérision, ingrédients nécessaires pour décompresser un peu, et relativiser les choses. Après tout, il ne s’agit que de matchs de football.
Et d’autre part, ces publications drôles et subtiles ont rapidement été submergées par un «hooliganisme» d’un autre genre qui a permis aux «haters» de la toile de déverser une haine indescriptible, faisant de Aziz Bouhaddouz, joueur marocain qui a marqué contre son camp, leur souffre-douleur.

L’attitude inadmissible et condescendante de l’Arabie saoudite, allié historique du Maroc, et dont le président de sa Fédération de football aurait fait campagne contre le Royaume, a attisé le feu. Depuis, les adeptes de Facebook, Twitter et WhatsApp assistent à des échanges virulents entre internautes saoudiens et marocains qui laissent présager le pire.

En ce qui concerne l’équipe nationale, on assiste tout de même à une prise de conscience. En effet, des internautes ont pris les devants et ont fait montre de beaucoup d’empathie et de solidarité vis-à-vis de Aziz Bouhaddouz et de ses coéquipiers.

Notre rédaction qui a pour habitude de traiter des sujets en relation avec la santé a choisi, cette fois-ci, de s’attaquer à une thématique qui nous interpelle et qui concerne tous les secteurs.

À défaut de pouvoir réguler les réseaux sociaux, nous pensons qu'il est temps de prospecter les moyens à même de canaliser leurs adeptes. Nos décideurs n’ont d’autres choix que de mettre en place des mécanismes pour sensibiliser nos concitoyens aux méfaits d’un usage inapproprié ou approximatif de ces réseaux. Campagnes de sensibilisation à travers les médias, notamment des des jeunes et mise en application des lois en vigueur, telles sont les mesures phares qui peuvent être envisagées. Dans le cas contraire, on risque de faire voler en éclat certaines valeurs essentielles qu’on a de plus en plus de mal à préserver.

 

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
Entérobactéries résistantes aux carbapénèmes : l’ECDC tire la sonnette d’alarme Entérobactéries résistantes aux carbapénèmes : l’ECDC tire la sonnette d’alarme

Les entérobactéries résistantes aux carbapénèmes (ERC) représentent, d’après le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), une menace réelle aussi bien pour les patients que pour les systèmes de santé des pays de l’Union européenne (UE) ou appartenant à l’Espace économique européen (EEE).

L’ECDC a fait part de sa préoccupation, d’autant plus qu’il est peu probable que de nouveaux antibiotiques capables de remplacer les carbapénèmes soient prochainement mis sur le marché. L’ECDC a également formulé les recommandations suivantes :

- Les malades ayant récemment été hospitalisés dans une zone connue à forte prévalence d’ERC doivent être considérés comme à risque élevé de portage d’ERC. Le dépistage correspondant doit être envisagé.
- Dans les unités et services à risque élevé d’infection par les ERC, un isolement préventif et une surveillance active des ERC par écouvillonnage rectal à l’admission doivent être envisagés en fonction du risque de portage d’ERC dans le tube digestif et de la prévalence locale d’ERC.
- Chez les patients hospitalisés pour lesquels le portage d’ERC dans le tube digestif est confirmé ou pour lesquels une infection aux ERC est confirmée, il est possible d’envisager des mesures de contrôle accrues, comme l’instauration de précautions lors des contacts, l’isolement ou le regroupement en cohorte, et l’affectation de personnels infirmiers dédiés.
Source : Univadis 

Lire la suite
France : le lait pour bébé pourrait avoir le statut de médicament ? France : le lait pour bébé pourrait avoir le statut de médicament ?

Pour mettre fin, entre autres, aux failles observées lors des retraits de lots des formules lactées du Groupe Lactalis, l’Assemblée nationale est en train de recenser les observations et recommandations des différents intervenants en la matière.

Pour améliorer la situation, des voix s’élèvent pour que les produits les plus sensibles soient protégés par une législation particulière. L'idée de réintégrer les laits infantiles dans le giron pharmaceutique, voire de les assimiler à des médicaments a été avancée, notamment par les représentants des officinaux.

En faisant de la sorte, ces laits seront mieux contrôlés et bénéficieront d’un système d'alerte et de rappel plus précis.

«Cela mériterait une instruction importante de mes services pour voir les bénéfices, les risques», a déclaré la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Et d’ajouter : «Aujourd’hui, le prix est un frein à l’accès pour certaines familles. […] Il ne faudrait pas qu’à l’arrivée ce [classement] soit en fait un frein supplémentaire».

Lire la suite
"monanticoagulant.fr" : un nouveau site web destiné aux malades sous AVK et aux professionnels de santé "monanticoagulant.fr" : un nouveau site web destiné aux malades sous AVK et aux professionnels de santé

L’alliance BMS-Pfizer a mis en ligne le site web «monanticoagulant.fr», un support qui a comme objectifs d’informer les patients sous anticoagulants et d’accompagner le médecin dans sa relation avec ces patients.

Ce site responsive soutenu par deux associations de patients, l’Alliance du cœur et France AVC, est facile à utiliser. Il propose aux patients et à leur entourage des interviews d’experts et des schémas animés didactiques. Ce site met également à leur disposition des fiches pratiques, des quizz et des interviews de patients.

Lire la suite
Aflorex
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
Africa digital medical hub :La santé numérique sous toutes ses coutures ! Africa digital medical hub :La santé numérique sous toutes ses coutures !
Mise à jour des RCP des médicaments à base d’HCTZ Mise à jour des RCP des médicaments à base d’HCTZ
Les représentants des pharmaciens acculés à s’entendre ! Les représentants des pharmaciens acculés à s’entendre !
Une convention de e-learning signée entre le ministère de la Santé et Johnson & Johnson Morocco Une convention de e-learning signée entre le ministère de la Santé et Johnson & Johnson Morocco
SOBRUS - bannière4
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire