PHARMANEWS
La lettre hebdomadaire de pharmacie.ma
N°438 23 avril 2018
11881 Destinataires
IBERMA-bannière1
[ ÉDITORIAL ]
Secteur de la santé au Maroc : ce grand corps malade !

Par Abderrahim DERRAJI

Le ministre de la Santé, Anas Doukkali, a présenté, le jeudi 19 avril 2018, au Conseil du gouvernement, le Plan d’action pour un meilleur système de santé à l'horizon 2025. 

«Ce programme prône les valeurs de la continuité, la proximité, la reddition des comptes, la solidarité, l'égalité, l'efficience et la qualité des services. Il s’appuie sur des programmes efficaces et sur des principes de la bonne gouvernance dans le souci de consacrer un système sanitaire cohérent prônant une offre organisée, de qualité et à la portée de l'ensemble des citoyens», a affirmé le ministre de la Santé lors du dernier Conseil de gouvernement.

Ce plan, qui s’appliquera à l’horizon de 2025, s’articule autour de trois piliers.

Le premier pilier portera sur l'organisation et le développement de l'offre de soins dans le but d'améliorer l'accès aux services de santé.

Le deuxième pilier, lui, prévoit le renforcement des programmes de lutte contre les maladies à travers la consolidation des programmes de la mère et l'enfant en tant que priorité nationale, le renforcement de la santé des personnes à besoins spécifiques, la lutte contre les maladies contagieuses, la mise à jour du Plan national de la santé psychique et mentale, outre la promotion de la veille et la sécurité sanitaires.

Quant au troisième pilier, il portera sur le développement de la gouvernance du secteur et la rationalisation de l'usage des ressources, en élargissant la couverture médicale de base, en remédiant au déficit constaté au niveau des ressources humaines, en améliorant les conditions de travail et en consolidant le cadre réglementaire et organisationnel du secteur de la santé.

En parcourant les différentes mesures prévues par ce plan, on se rend compte des défis qui se dressent devant le ministre de la Santé et son département. Et on ne peut s’empêcher de penser au décalage qui a toujours prévalu entre les ambitions affichées par les prédécesseurs d’Anas Doukkali et la situation désastreuse dans laquelle se trouve notre système de santé. Cette fois-ci, on a presque envie d’y croire, d’autant plus que les attentes des malades sont incommensurables, particulièrement dans certaines régions du Royaume.

OROSTIM B2-newsletter-Test
Revue de presse
Épilepsie : la FDA approuve un médicament à base de cannabis Épilepsie : la FDA approuve un médicament à base de cannabis

La FDA (U.S. Food & Drug Administration) vient de donner son approbation pour le recours à l’Epidiolex® dans la prise en charge de certaines formes rares d'épilepsie.

L’Epidiolex® est un médicament à base de cannabidiol développé par GW Pharmaceuticals. Il pourra désormais être délivré aux États-Unis sur prescription médicale pour traiter des crises provoquées par le syndrome de Lennox-Gastaut (LGS) et le syndrome de Dravet chez les patients âgés de 2 ans et plus. Ces deux syndromes sont à l’origine de convulsions multiples qui exposent les malades à des risques constants de chutes et de blessures.

GW Pharmaceuticals a déposé une demande d’AMM à l'Agence européenne des médicaments (EMA) qui devrait se prononcer au début de 2019.
Source : https://www.topsante.com

Lire la suite
Servier s’offre la branche Oncologie de Shire Servier s’offre la branche Oncologie de Shire

Le laboratoire Servier a déboursé la bagatelle de 2,4 milliards de dollars pour acquérir la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

Cette transaction permettra au laboratoire français d’acquérir, entre autres, Oncaspar® (pegaspargase), un composant du traitement multi-agents pour la leucémie lymphoblastique aiguë et ex-U.S. les droits sur Onivyde® un composant du traitement multi-agents du cancer pancréatique métastatique post-thérapie à base de gemcitabine.

La branche Oncologie de Shire prévoit également deux collaborations en cours de développement dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Une nouvelle filiale du Groupe, Sevrier Pharmaceuticals LLC, sera chargée de commercialiser les produits Servier aux États-Unis.

«L’acquisition de la branche Oncologie de Shire contribue à l’ambition stratégique de Servier de devenir un acteur global de référence dans le domaine de l’oncologie. Étape décisive dans la transformation du Groupe, cette acquisition nous permet d’établir une présence commerciale directe aux États-Unis, premier marché pharmaceutique mondial, et de renforcer notre portefeuille de médicaments commercialisés en oncologie dans les territoires où Servier est déjà présent. Notre objectif est de traiter toujours plus de patients atteints de cancer, partout dans le monde», a déclaré Olivier Laureau, président du Groupe Servier.
Source : Servier

Lire la suite
Une nouvelle thérapie cellulaire pour les fistules périanales complexes Une nouvelle thérapie cellulaire pour les fistules périanales complexes

L’EMA vient de donner l’AMM à Alofisel® dans la prise en charge de fistules périanales complexes chez les patients adultes atteints de maladie de Crohn luminale non active/légèrement active, lorsque les fistules ont répondu de manière inadéquate à au moins un traitement conventionnel ou une biothérapie.
Ce traitement à base de darvadstrocel se compose de cellules souches adipeuses amplifiées (eASC) qui ne peut être utilisé qu’après des étapes de préparation des fistules.

Ces cellules sont extraites du tissu graisseux d’un donneur et ont été sélectionnées avant d’être cultivées en laboratoire. Une fois injectées dans les parois de la fistule, les eASC sont activées par cytokines inflammatoires libérées par les lymphocytes présents dans la zone inflammée. Et dès leur activation, les eASC empêchent la prolifération des lymphocytes activés et réduisent la libération des cytokines pro-inflammatoires. Cette immunorégulation réduit l’inflammation, ce qui peut permettre aux tissus entourant le trajet fistulaire de cicatriser.

Alofisel® est administré une seule fois, par voie intralésionnelle dans un environnement chirurgical sous anesthésie générale ou locorégionale. Il ne peut être administré que par des médecins spécialistes expérimentés dans le diagnostic et le traitement des affections pour lesquelles il est indiqué.

Des effets indésirables ont été observés comme l’abcès anal, la proctalgie et des fistules anales.
Source : Univadis

Lire la suite
GHB, GBL : des «drogues» qui inquiètent! GHB, GBL : des «drogues» qui inquiètent!

Dix cas de coma sont survenus chez des jeunes âgés de 19 à 25 ans ayant consommé du GHB (acide gamma-hydroxybutyrique) ou de la GBL (gamma-butyrolactone) en particulier dans les boîtes de nuit et les bars parisiens.

Le nombre de comas déclarés à la capitale française a été multiplié par deux entre 2014 et 2017, pour atteindre une quarantaine de cas en 2017.

Ce qui inquiète les autorités c’est que les intoxications au GHB ou à la GBL entraînent plus d’admissions aux urgences que l’ecstasy, les méthamphétamines, le LSD et les champignons hallucinogènes.

Les consommateurs utilisent de leur plein gré et dans un but récréatif ces deux produits présentés comme les «drogues du viol» ou, plus généralement, de la soumission chimique.
Source : Le Figaro

Lire la suite
Derniere banniere  5
Les articles les plus lus sur pharmacie.ma
France : le lait pour bébé pourrait avoir le statut de médicament ? France : le lait pour bébé pourrait avoir le statut de médicament ?
Une réunion pour renforcer la coopération entre la Chine et le Maroc en matière de santé Une réunion pour renforcer la coopération entre la Chine et le Maroc en matière de santé
Entérobactéries résistantes aux carbapénèmes: l’ECDC tire la sonnette d’alarme Entérobactéries résistantes aux carbapénèmes: l’ECDC tire la sonnette d’alarme
Quand les réseaux dissocient ! Quand les réseaux dissocient !
SOBRUS - bannière4
Prochains événements
XXI Emes Journées médicales de Mohammedia Le 23.06.2018 - Mohammedia Lire la suite
OFFICINE PLUS Le 30.06.2018 - Casablanca Lire la suite
Voir d’autres événements
Qui sommes-nous ? - Charte d’utilisation
Partager Contactez-nous
Se désinscrire